Musique en galerie (à Montmartre)

Ce n’est pas la première fois que l’on se retrouve dans cette petite galerie Hus à Montmartre, où les œuvres accrochées aux murs sont juste un peu moins nombreuses que les chaises pliantes.

Mais le piano à queue trône sur son estrade tandis que les spectateurs (beaucoup d’habitués) se rassemblent.

Au programme de mercredi soir : Après l’accompagnement par Jean-Louis Roblin d’un texte de Shakespeare chanté (interprète non indiqué), voici Bach retranscrit par Kurtág, (Jean-Louis Roblin et Nima Yafanegar), Bruno Mantovani puis Ravel (Jean-Louis Roblin), un lied de Schubert (Juliette de Massy), deux pièces de violon de Salvatore Sciarrino (interprète non identifié), un duo chanté de Mendelssohn, des pièces d’Eisler (Capucine Meens et Juliette de Massy, sopranos), un cri profond d’après Luigi Nono sur Djamila Boupacha (admirable interprétation de Juliette de Massy), un solo de saxophone ténor époustouflant et d’une puissance incroyable par Quentin Biardeau et deux compositions, dans le style « continuum » puis « répétitif », du violoncelliste et gambiste qui clôturera la soirée.

À la sortie, Montmartre, de nuit, ressemble alors à une montagne – entourée de mer musicale – sur la lune.

(photos : cliquer pour agrandir.)

(Quatuor Machaut, Ayler Records)

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , ,