Archives du 27/01/2014

Kiev-vous donc

Noir du ciel incertain incendié

cocktails Molotov de l’Histoire

bégayante cramez l’horizon avec

vos flammes purificatrices sous

la grêle des grenades soufflées

assourdissantes ou au tir tendu

courageux étudiants chômeurs et

fonctionnaires boulangers place

de l’Indépendance montez fières

vos barricades et sacs par -20°

lancez vos pneus vos pavés trop

longtemps immobiles ils ont des

ailes ils pleuvent les cohortes

de flics jouent leurs boucliers

en tortues romaines les casques

sont sous la torture les fumées

et brasiers mur de feu jaune et

la trajectoire en cloche de vos

projectiles oui rue Grouchewski

respirez sous vos foulards dans

les nuages lacrymogènes d’avant

l’assaut et les tirs mortels du

monstre froid l’Europe est soft

des petites phrases émises avec

précaution Poutine très sportif

dans « Le Monde » week-end pour

les balles en caoutchouc et les

fusils à pompe ça claque et les

matraques mâtent les dos genoux

mains nez fronts les yeux n’ont

plus de vision mais enlevez ces

lunettes style L’Aveu avec Yves

Montand Viktor Ianoukowitch lui

crache à la figure un boxeur va

prendre la relève Vitali prénom

précurseur Klitschko n’a pas du

tout peur des forces de l’ombre

des gueules totalitaires de ces

apparatchiks de choc planqués à

l’abri des arroseuses ou à côté

de blindés en réserve Kiev-vous

donc luxueux affameurs soumis à

à la coupe du Kremlin ô tristes

pantins votre avenir est scellé

dans la roue de l’événement qui

vous écrasera comme des cafards

à Maïdan rue Hrouchevskoho avec

toute l’Ukraine libérée un jour

de vous et lavée à la fin de ce

dégueulis à senteur liberticide

Ukrainskaïa Pravdak, 22.1.14 (Photo parue dans Ukrainska Pravda le 22 janvier. Cliquer pour agrandir.)

Tagué , , , , , , , , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :