De Bray-Dunes (sa plage) à Dunkerque (son FRAC Nord-Pas-de-Calais) – 5 –

En jetant un dernier coup d’œil panoramique depuis le Belvédère du FRAC de Dunkerque, que nous avions rejoint en quelques minutes après la halte à Bray-Dunes, j’admire l’étendue aquatique, étale, de l’autre côté de la paroi spéciale qui brouille un peu la vue :  « l’installation » maritime n’est soumise à aucun horaire (hormis celui des marées) ni à une file d’attente de visiteurs ni à une programmation à inventer.

La mer est définitivement une œuvre d’art qui fait des vagues de manière régulière.

Dehors, « les jours rallongent » (il est presque 17 heures 30 quand nous quittons le bâtiment), nous avons le temps de nous propulser jusqu’au port où se trouve un autre musée. Mais celui-ci ferme hélas dans une demi-heure. Pourtant, le grand voilier Duchesse Anne, amarré juste en face, nous fait signe : lui aussi, il fut construit dans un chantier naval, même si ce fut ailleurs qu’en France.

A 18 heures, le ciel finit par s’assombrir, les mouettes aussi, il est temps d’aborder d’autres rivages.

Bray45bis_DH

Bray46_DH

Bray47_DH

Bray48_DH

Bray49_DH

Bray50_DH

Bray51_DH

Bray52_DH

Bray53_DH

Bray54_DH

Bray55_DH

Bray56_DH

Bray57_DH(Toutes les photos peuvent être agrandies.)

(Pharoah Sanders, Colours)

[ ☛ FIN ]

Tagué , , , ,

20 réflexions sur “De Bray-Dunes (sa plage) à Dunkerque (son FRAC Nord-Pas-de-Calais) – 5 –

  1. brigetoun dit :

    beauté absolue – merci pour ce réveil (j’émerge juste pour cette mer, ces mats etc..)

  2. @ brigetoun : merci, maintenant qu’une partie des photos « éclusées », je vais passer à autre chose !

  3. quel plaisir de vous suivre

  4. gballand dit :

    Vos photos nous permettent d’aborder joliment les lieux. Merci. ( lien impossible à écouter pour moi)

  5. Angelunbizi dit :

    Tous ces fils tendus, de vous à nous…

  6. En relisant le texte à travers les images, comme je fais toujours, j’ai eu la sensation que cette superbe séquence s’accordait parfaitement au rythme éternel des marées, qui leur donne une formidable touche (ou couche) de fraîcheur et de vérité. Grâce à ce crescendo vers le couchant, que M. Antonioni aurait aimé sans doute, on redevient enfants, capables à nouveau de nous émerveiller (pas seulement à la vue du voilier).

  7. Dom A. dit :

    Colas nie le bleu

  8. godart dit :

    Musique en parfaite adéquation avec les photos de la mer étale. Et cette foutue ligne d’horizon qui recule quant on avance.

  9. @ godart : l’horizon détale aussi…

  10. PdB dit :

    chouette, février quand les jours rallongent, alors là, oui… (magnifiques ces clairs et obscurs ciels dégagés) (j’aime bien « le pacha » discothèque et planant les âmes de Gabin, Ventura, Constantin (Michel et Jean) etc etc…)

  11. @ PdB : « mouette, février… »
    Merci de ton passage (je ne parle pas des cigognes) !

  12. Zoë Lucider dit :

    Mes passages se font rares mais aujourd’hui, j’ai pu prendre un vrai bol d’air ici. Merci Dominique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :