Archives du 23/02/2014

Chaussures enlacées, dictature tombée (en Ukraine)

Marais1_DH

Rétrospectivement, j’ai imaginé le nombre de chaussures qui avaient sans doute été perdues, séparées, dépareillées, écrasées, sur la place Maïdan à Kiev durant les dernier jours meurtriers de l’insurrection populaire.

Et voilà qu’hier le Président Viktor Ianoukovitch, après s’être enfui de son palais, a été destitué par les députés d’un Parlement gardé maintenant par les manifestants, tandis que l’opposante Ioulia Timochenko était libérée après trente mois passés en prison.

A Mezhyhiria, la délirante demeure (bravo à Big Browser du monde.fr !) de l’autocrate ukrainien, avec sa piscine, ses fausses ruines antiques, son zoo privé, son parcours de golf, sa piste pour hélicoptère, etc., devrait être transformée en musée pour l’édification du peuple qui s’y presse déjà en masse !

Ianoukovitch, Twitter_DH(Tweet envoyé samedi à 13:09.)

Comme l’avait dit Laurent Fabius (qui a, hélas, loupé samedi matin l’inauguration du Salon de l’agriculture de la porte de Versailles) auquel on demandait son impression sur l’oligarque Viktor Ianoukovitch, après la réunion où il le rencontra pour préparer les accords in extremis de « sortie de crise » : « Est-ce que vous passeriez vos vacances avec lui ? »

Oui, l’élan démocratique, quand il est animé par une idée forte, simple et déterminée, ne peut être arrêté par des grenades lacrymogènes ou assourdissantes, des canons à eau ni même des fusils ou des Kalachnikov. Seuls, peut-être, les chars…

C’est toute la gloire historique des manifestants ukrainiens, malgré le grand nombre d’entre eux tués par la police, de l’avoir montré et démontré une fois encore aux yeux des citoyens du monde entier : enfin, ceux qui n’étaient pas occupés à suivre les Jeux olympiques organisés à Sotchi par le tsar Poutine – toujours en place, lui.

Marais2_DH(Photos prises à Paris le 20 février, rue Michel-le-Comte, Paris, 3e.)

(Bad Boy Kaiza, The Orange Revolution)

Tagué , , , , , , ,