La gare de l’Est délasse

A la suite d’un incident technique, les images et donc leur cadrage d’origine (réalisés hier) ont été rétrécis et coupés avec l’apposition par YouTube de deux bandes noires latérales.

Veuillez accepter nos plus plates excuses pour cette guillotine involontaire.

D.H.

Tagué

22 réflexions sur “La gare de l’Est délasse

  1. brigetoun dit :

    n’ayant pas vu l’original, pas gênée par le cadrage imposé…
    presque le printemps dans votre « nord » aussi –
    qui sont les Garibaldiens ? j’aime le bruit-musique de la ville et des voix, les multiples facettes et tout spécialement suivre le chemin tracé à terre

    • @ brigetoun : « Les Garibaldiens », c’est une association pour les Italiens de Paris : Giovanni Merloni vous l’expliquera en détails !!!

      • brigetoun dit :

        je connais bien sûr, mais je lisais mal et la différence m’étonnais (yeux pleins de sable ?)

        @ brigetoun : le « G » ressemble de loin plutôt à un « C »… D.H.

  2. nanamarton dit :

    Deux bandes noires latérales pour la gare de l’Est… hélas !
    Qu’en dirait Claire Denis (pas vu son dernier opus) ?

  3. PdB dit :

    j’aime reconnaître ce quartier, les rues vinaigriers, récollets, ce magenta, cette gare (« le premier croissant, le café noir qu’on prend près du percolateur » etc… même s’il était cinq heures – l’heure de la marquise – enfin tout ça) les quais du canal, les oiseaux les chiens les enfants les autos et les motos, toute cette ménagerie et ce peuplement si bien rendu surplombé par l’image des ciels et des publicités skyline

  4. Vous avez l’art de trouver des micas dans le réel.

    • @ Isabelle Pariente-Butterlin : votre formule est fort belle… (je ne suis pas content de la mise en ligne, il s’agit d’un problème de format dont je n’ai pas encore trouvé la solution).

  5. J’ai tout vu très bien, sans m’apercevoir de contraintes ni de limites techniques. C’est très émouvant, pas seulement pour quelqu’un qui connaît bien les lieux. Il y a toujours de nouveaux points de vue, de nouvelles stratégies de l’expérience visuelle, sonore et humaine surtout.
    Jacques Tati, qui avait rencontré M. Hulot dans une gare de Paris, aurait aimé. Tandis que l’incontournable Pierre Etaix, encore en action, aimerait bien sûr le savourer !

  6. godart dit :

    Beaucoup de couleurs, ça claque, il y a du punch, on sent une belle énergie derrière et devant l’appareil.

  7. Dom A. dit :

    Ce rognage, oublié par l’œil, ne nous mettra pas en rogne !

  8. @ Dom A. : mais je ne vois plus la moto en entier, ni les plaques commémoratives, ni le siège du PCF en majesté, ni les valises à roulettes, dans la gare, le long de l’inscription dorée et ancrée dans le sol, ni le feu rouge avec sa rondeur intacte, ni l’affiche d’Anne Hidalgo au bas de la passerelle, ni le type avec la fille au bord du canal, ni, ni…

    Merci pour ton lot de consolation !

  9. Je me suis retrouvée là dedans !

  10. Blue dit :

    Wouahou ! Dominique !!

  11. @ Blue : à l’Est, rien de nouveau ?

  12. (M)agnifique Promenad(e)

    Même rognée sur les côtés, on en redemande…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :