Alentours de magie vers la rue Lepic et ensuite [1/2]

J’avais rendez-vous hier après-midi, une fois encore, avec André Rougier, histoire de boire un café et un verre de Brouilly, alors il suffit de prendre le métro aérien (j’aime cette expression qui fait s’envoler l’imagination) et d’atterrir à la station de la place Blanche.

Ensuite, on se laisse guider – il y a beaucoup de touristes à Montmartre, par exemple vers la place des Abbesses – mais ce quartier réussit, comme dans ses petites voies parfois adjacentes à la rue Lepic (18e), à garder son charme et sa magie soudaine malgré les rénovations ou les transformations en cours ici ou là.

Lepic1_DH

Lepic2_DH

Lepic3_DH

Lepic4_DH

Lepic5_DH

Lepic6_DH

Lepic7_DH

Lepic8_DH(Photos : cliquer ou bouger pour agrandir.)

(Miles Davis, Mystery)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , , , ,

15 réflexions sur “Alentours de magie vers la rue Lepic et ensuite [1/2]

  1. francisroyo dit :

    Émotion chaque fois que j’entends parler des Abbesses, où j’ai tellement de jolis souvenirs…

  2. brigetoun dit :

    chaque photo est un régal, et leurs répétitions-mouvements nous donnent l’impression fugace d’assister à la vie de la rue

  3. NP dit :

    Pour y habiter depuis des lustres on constate avec tristesse que le quartier est surtout devenu bobo aux alentours de la place des Abesses. Sur la place plus un seul café mais des banques. Mais c’est vrai on peut encore y faire son marché.

  4. @ NP : dans la rue qui porte ce nom, il y a pourtant le choix (en cafés)… Et le théâtre est toujours là !

  5. Merci d’abord pour ce lien vers André Rougier, qui nous plonge dans un très fidèle portrait d’Antonio Tabucchi (et d’Andre Rougier même). Merci pour ces photos aériennes accompagnées par l’ombre noire des glorieuses structures en fer du métro. Merci pour cette idée de cadrage noir de cette porte qui met en valeur l’espace urbain en pleine lumière. Merci pour cet œil photographique et philosophique aussi : grâce à cette recherche avançant toujours avec des fruits nouveaux nous sommes invités à regarder mieux, au-delà des reflets des choses et des hommes, et finalement à nous réjouir du fait que nous ne sommes pas seuls.

    • @ biscarrosse : en fait, il s’agit d’une cahutte où l’on vend des trucs à grignoter, il me semble, et qui se trouve juste à la sortie du métro mais qui porte sur son flanc ce miroir : ce qui m’a permis de m’amuser à prendre les deux photos.

  6. Calypso dit :

    Il y a heureusement encore dans ce quartier plus de cafés que de banques, même si leur attractivité va en s’amenuisant… @ D.H. : Je m’attendais à des images du XVIIIe, vous ayant vu passer sous mes fenêtres hier après-midi !

    • @ Calypso : et vous ne vous êtes pas penché pour me héler ?… Mince ! 😦

      • Calypso dit :

        @ D.H. : Je n’ai pas réalisé immédiatement d’autant que je ne voyais pas l’ombre d’un objectif poindre sous la houppelande… Et puis vous étiez accompagné.

        @ Calypso : mon objectif était caché. Mais vous auriez pu siffler aussi André Rougier ! D.H.

  7. PdB dit :

    les colifichets pour les photographes « fan » sont du meilleur goût (peut-être un peu onéreux) mais merci pour cette musique tout en mystère

  8. Robert Spire dit :

    Devant la Diva, serait-ce le tramway Désir en route vers Place Blanche?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :