Jean Cocteau dans ses habitats d’artiste [2]

Après la visite de la chapelle, il faut reprendre la voiture car la maison de Jean Cocteau en est assez éloignée (ou c’est l’inverse) et nous allons vers le centre de Milly-la-Forêt où se dresse la vieille halle avec son architecture d’époque.

Une fois l’auto garée boulevard Joffre (la guerre fait déjà signe, comme plus tard la sirène rouillée aux multiples bouches sur un toit), nous allons à pied vers la maison-musée inaugurée le 22 juin 2010 par Frédéric Mitterrand quand il était ministre, avant qu’il ne devienne chroniqueur à France Inter, et nous déjeunons en plein air sous le soleil (il fait 17° ou plus).

Nous longeons ensuite un ancien lavoir – il manque juste le bateau pour y retrouver Picasso ou Raymond Radiguet – mais nous ne sommes pas pressés : la maison n’ouvre ses portes et certains de ses volets qu’à quatorze heures.

Enfin, un très grand type en costume noir arrive et frappe de l’index, devant les quelques visiteurs qui attendent, le signal convenu pour que la petit porte d’entrée puisse s’ouvrir (le code dévoilé publiquement est : ta ra ta ta ta // ta ta).

Nous pouvons alors, grâce à nos billets achetés plus tôt à la chapelle, contourner la dizaine d’amateurs d’art présents et commencer la visite par le salon du rez-de-chaussée puis gravir l’escalier qui mène aux pièces et salles accueillant l’exposition de certaines des œuvres de l’ancien maître de céans.

Cocteau15_DH

Cocteau16_DH

Cocteau18_DH

Cocteau19_DH

Cocteau20_DH

Cocteau21_DH

Cocteau22_DH

Cocteau23_DH

Cocteau24_DH

Cocteau25_DH

Cocteau26_DH

Cocteau27_DH

Cocteau28_DH(Toutes les photos sont agrandissables.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , ,

10 réflexions sur “Jean Cocteau dans ses habitats d’artiste [2]

  1. brigetoun dit :

    ce déjeuner au soleil fut un plaisir, vous suivre également et regarder
    j’espère que nous aurons droit aux oeuvres (sans quoi me servirai du code pour y accéder)

  2. @ brigetoun : elles arrivent demain…

  3. godart dit :

     » Le ciel bleu sur nous peut s’effondrer…. ». Ce n’est pas le bleu Klein, mais quelle merveille! Vive les déjeuners sur l’herbe, un petit moment d’immortalité.

  4. C’est peut-être
    une œuvre de Cocteau
    ce jour si beau !
    Et cette foire aux antiquités
    quelle gaieté !
    Pourtant personne ne connaîtrait
    tous ces charmes artistiques
    sans le talent versé dans ce portrait
    aux couleurs métronomiques !

  5. PdB dit :

    j’ose espérer que le code en question n’est pas un rappel des moeurs de l’artiste (il n’est pas question de manquer un moment de rigolade)

  6. @ PdB : c’est une sorte de digicode artisanal.

  7. J’ai aimé beaucoup les photos, surtout celles de la chapelle et des oiseaux… jusqu’à la fin !

  8. @ claudiapatuzzi : merci pour votre survol.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :