Jean Cocteau dans ses habitats d’artiste [3]

Une fois passé le grand salon avec ses palmiers métalliques – comme si ces arbres avaient été construits à partir d’avions dézingués par la DCA – on plonge dans la guerre 14-18 (puis celle qui lui succédera).

Nombreuses photos de Jean Cocteau revêtu, un temps, de l’uniforme militaire, beaux portraits « sans visage » de lui-même et d’Apollinaire.

On parcourt les pièces où il a vécu : grand bureau, chambre, avec objets personnels, livres, photographies, bibelots, boîte de pastels Conté, mobilier toujours d’avant-garde…

Tout semble resté immortalisé en l’état et l’ombre du poète (par ce soleil dehors) semble bouger légèrement sur les murs.

Cocteau29_DH

Cocteau30_DH

Cocteau30bis_LW

Cocteau31_DH

Cocteau32_DH

Cocteau34_DH

Cocteau35_DH

Cocteau36_DH

Cocteau37_DH

Cocteau38_DH

Cocteau39_DH

Cocteau40_DH

Cocteau41_DH(Agrandir les photos.)

(Erik Satie, Parade, for Piano Four Hands, Ragtime du paquebot)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , ,

14 réflexions sur “Jean Cocteau dans ses habitats d’artiste [3]

  1. brigetoun dit :

    les photos sont superbes – les mots évocateurs, et j’ai retrouvé le fauteuil qui m’avait frappée enfant dans un reportage

  2. @ brigetoun : le design peut être également poétique !

  3. Christiane dit :

    Quel beau voyage… Merci Dominique.

  4. @ Christiane : on arrivera bientôt en vue du port…

  5. godart dit :

    Cette visite nous a permis non pas de nous  » immiscer « , mais d’effectuer sous votre regard bienveillant un parcours vivant dans l’univers intime de Jean Cocteau.

  6. Même avec ces objets uniques et ces œuvres qui parfois me correspondent beaucoup, on a la sensation d’être admis dans un appartement comme il y en a partout à Paris, plutôt que dans un musée. Dans cet esprit, celui qui utilise l’IPad pour photographier doit avertir un certain embarras : « Cocteau nous voit ! »

  7. Laurence dit :

    Vraiment superbe, j’ai vraiment envie d’aller faire une virée la bas, c ‘est pas loin de Paris !
    Il y a une ambiance particulière chez lui …on a l’impression d’être chez Cocteau et non pas dans un musée
    Un grand merci

  8. J’aime la photo avec le palmier métallique et cette intimité avec ces lieux privés, grâce à ton reportage soigné.

  9. @ claudiapatuzzi : là est l’intérêt de cette visite, la symbiose mise en valeur entre l’art et l’existence.

  10. Danielle Carlès dit :

    Pas mal, le palmier !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :