Richard-Lenoir et aussi en couleurs [5/5]

Peu après avoir revu l’entrée de l’expo, puis traversé l’avenue de la République, et changé de trottoir pour évaluer le tir des joueurs de boules, je tombe sur cette rare voiture à trois roues, l’anglaise (déjantée) Reliant Robin.

Le hasard use parfois de la conduite à droite.

C’est la journée rétromobile ! Plus tard, quai de Jemmapes (10e), le long du canal Saint-Martin qui attire les foules, quand la météo est au zénith, comme une guinguette au bord de l’eau, je verrai passer une cousine de mes anciennes 2 CV (la Charleston), tournant juste en direction de l’ancienne entrée de l’hôpital Saint-Louis.

L’après-midi du samedi 5 avril s’est donc étirée sur cinq jours : miracle du blog – même si, vers la fin, la lassitude a pris peut-être dans ses filets quelques lecteurs attirés par d’autres appâts – qui pourrait, à son échelle, modeler le temps comme une pâte docile.

Lenoir31_DH

Lenoir31bis_DH

Lenoir32_DH

Lenoir33_DH

Lenoir34_DH

Lenoir35_DH

Lenoir36_DH

Lenoir37_DH(Toutes les photos sont agrandissables d’un simple clic ou mouvement du doigt.)

(Art Pepper, Straight Life)

[ ☛ FIN ]

Tagué , , , , ,

12 réflexions sur “Richard-Lenoir et aussi en couleurs [5/5]

  1. brigetoun dit :

    point ne suis attirée par d’autres appâts (ou du moins pas au point de négliger ceux-c!)
    et bien m’en prend, parce que là bon il y a les voitures mais surtout les gens (ah la fille qui marche en enlevant sa parka, ah les deux enfants et leur échange, ah les trajectoires qui se croisent etc…)

  2. Au contraire, les lecteurs ne peuvent qu’apprécier le fait de voir consacré un temps adéquat au « quartier Richard Lenoir-canal Saint-Martin », un des phénomènes les plus intéressants du Paris de nos jours.
    Car en fait dans ces « épisodes » il y a une telle stratification d’expériences humaines et culturelles ainsi que de réflexions visuelles qu’une journée dans ce même endroit (d’ailleurs vaste et riche en occasions et suggestions) en résulte objectivement transformée en cinq différentes façons de vivre et raconter cet endroit même.
    Puisque on peut bien aimer en même temps plus qu’une seule chose à la fois, on peut aussi accepter le principe que les lecteurs-flâneurs soient attiré aussi par d’autres blogs.
    Cependant, l’originalité de Métronomiques est tellement évidente et son monde est tellement unique, qu’au final c’est toujours un grand plaisir soit de s’arrêter par exemple à regarder une voiture garée (d’ailleurs provocatrice de souvenirs et de rêves) soit d’arpenter avec un guide tout à fait spécial les escaliers ou les jardins de Versailles !
    En Italie on dit : « la classe non est acqua ! »

  3. Dom A. dit :

    Je «vote» à mon tour pour la 3, son pas de danse, la selle et les rayons à l’antique sous la dentelle de Paris en avril.

  4. PdB dit :

    (y boit pas que de l’eau, le type à la marinière qui va vers l’avenue Richerand hein-dernière photo) Moi aussi j’aime bien la 3 avec celle qui se déshabille (fait chaud) et le type deuxième plan qui regarde je ne sais où – vers le haut- si on me demande je dis que c’est le croisement avec Voltaire… Non, on ne se lasse pas…

  5. Et mon vieux rêve automobile de s’échapper une fois de plus au coin de la rue….

  6. @ Defrancoisjose : exactement la mienne… (partie vers d’autres aventures) !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :