Neige rose

Tagué

22 réflexions sur “Neige rose

  1. brigetoun dit :

    le plaisir tendre du printemps inséré dans la ville

  2. gballand dit :

    De beaux cieux aussi… Hier, j’ai eu de la neige rose dans mon thé, un thé à la rose, donc…

  3. brigetoun dit :

    bravo pour avoir capté cet envol

  4. @ brigetoun : merci !

  5. La musique des bruits – liés à la ville qui bouge mais aussi à la nature qui s’épanouit -, nous offre le plaisir d’une observation attentive et libre. La même attention d’un enfant ou plutôt d’un adolescent qui s’accoude à une fenêtre donnant sur un morceau épargné d’un quartier vague, en voie de définition.
    Tandis que les arbres confient au vent leurs prémices, sur le mur d’en face on pourrait s’imaginer un lieu de vacances, une mer tranquille, un ciel bleu clair…
    Intéressante aussi la confrontation entre la vieille maison (peinte sur ce mur) et la vraie maison plus en haut.
    Merveilleuse la ligne du ciel final (on dirait un film de Pabst ou Dreyer), avec cette balustrade qui se détache contre le ciel !

  6. nanamarton dit :

    Comme un petit morceau d’ailleurs !

  7. Francesca dit :

    ta présence a dû beaucoup perturber ce merle qui surveillait son nid…
    Ce jour-là, il a brusquement plu dans mon quartier, après quelques coups de tonnerre et j’ai craint pour la glycine qui venait juste de dérouler de nouvelles douces grappes mauves mais ce fut bref et sans dommage.
    Juste avant, j’avais remarqué un ciel d’orage d’une inquiétante beauté qui m’ évoqué cette bouleversante phrase de Duras :  » Tu n’as rien vu à Hiroshima « 

  8. Christiane dit :

    Votre film, si léger, si patient, Dominique, m’a fait chercher un livre dans ma bibliothèque A travers un Verger de Philippe Jaccottet (nrf).
    « Quelque chose de multiple, un essaim, de multiplié : des milliers de petites choses, ou présences, ou taches, ou ailes, légères – en suspens, de nouveau, comme à chaque printemps ; un brouillard, s’il existait un brouillard sans humidité, sans mélancolie, où l’on ne risque pas de se perdre ; quelque chose, à peine quelque chose…
    Essaim, écume, neige : les vieilles images reviennent, elles sont pour le moment les moins disparates. Rien de mieux.
    Ce qui, à la réflexion s’imposait, c’était l’extrême légèreté, l’état de suspension au-dessus du sol, une certaine confusion plaisante et vive ; à la limite du perceptible.
    (…) Peut-être était-ce tout de même assez pareil à de la neige, à un nuage de neige en suspens, arrêté un instant dans sa chute, au-dessus du sol. Un murmure de neige ?
    Ou bien : comme quand une bande d’oiseaux est rassemblée et frémit, prête au départ ?
    Quelque chose de flottant confusément dans ce fond, la halte d’une nuée, ou d’un brouillard heureux.
    Une beauté lointaine, imprenable, une lumière inconnue.
    Sans poids, presque sans forme, et surprenant, émerveillant chaque fois. Passé presque inaperçu. Quelque chose qui se poserait là, précaire, une brève rumeur. A la fin du long hiver.
    (…) Cela surgit un jour, inattendu, quand nous passons, à côté de nous, c’est là pour peu de temps et cependant nous ouvrons les yeux là-dessus, et nous aussi, nous sommes là pour peu de temps… »

  9. Laurence dit :

    Interlude poétique du printemps dans la ville , merci !

  10. PdB dit :

    je crois que les Japonais en font une fête de ce moment-là (j’ai lu ça dans Kawabata ? Sûrement dans « tristesse et beauté »… et en effet…

  11. Neige rose sur Paris… Ça plairait à Anna Hidalgo j’imagine…
    vaut mieux rose que bleu hein…

    • @ Julien Boutonnier : oui, même s’il y a un restaurant le long du canal Saint-Martin dénommé, forcément, « La Marine » (mais c’était bien avant qu’elle ne navigue elle-même en eaux troubles).

  12. Merci, Dominique, pour le lien avec la cinémathèque !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :