Archives du 15/04/2014

Visées d’Henri Cartier-Bresson [3/3]

« Mais avec le perfectionnement, l’automatisation et la précision croissantes des appareils photo, certains photographes sont tentés de déposer leurs armes ou de laisser croire qu’ils n’en ont pas vraiment, et préfèrent se soumettre aux contraintes imposées par la technique ancienne : ils considèrent qu’un appareil plus rudimentaire, aux performances moins hautes, donne des résultats plus intéressants, plus expressifs, laisse plus de place au hasard créateur. De nombreux photographes, dont Weston, Brandt, Evans, Cartier-Bresson et Frank, se sont fait un point d’honneur de ne pas utiliser d’équipement luxueux, certains restant fidèles au vieil appareil de conception simple et muni d’un objectif lent qu’ils avaient acquis au début de leur carrière, d’autres continuant à faire des tirages contact sans rien de plus compliqué que quelques bacs, un flacon de révélateur et un de fixatif. (…)

Tant que la photographie ne se limitera pas à être un mode boulimique de vision, et qu’elle voudra affirmer son caractère spécifique, distinctif, les photographes continueront de chercher à monter, même en clandestins, dans la barque salie mais toujours prestigieuse de l’art. »

Susan Sontag, Sur la photographie (Christian Bourgois éditeur, traduit de l’anglais par Philippe Blanchard avec la collaboration de l’auteur, 1993, 2000, pages 151 et 156-157).

Voilà donc le dernier volet de cette visite au Centre Pompidou à l’occasion de l’exposition Henri Cartier-Bresson, rétrospective impressionnante qui montre comment le photographe (essentiellement) a su exercer dans le même temps une vision à la fois politique et artistique de l’existence.

HCB21_DH

HCB22_DH

HCB23_DH

HCB24_DH

HCB25_DHHCB26_DH

HCB27_DH

HCB28_DH

HCB29_DH

HCB30_DH(Toutes les photos peuvent être agrandies.)

[ ☛ FIN ]

Tagué , , , ,