Verts paradis fiscaux

Cuivres dans les basses

assourdissantes cuisses

de soie noire sursaut à

rire du trampoline reçu

frais jus détrempé sans

égard pour regards vers

la côte palmiers de tes

mains vagues d’assaut à

l’aplomb du secret elle

connaît l’heure falaise

fusils Garand M1 plages

de combat et d’un repos

parfois éternel blessés

mer rouge sang ports de

l’angoisse havre de ton

ventre où retourner sur

l’accomplissement serti

du désir le baiser est-

il une arme enrayée par

à-coups la langue exige

de la pratique après la

mer la houle se déroule

terrestre cheveux en de

si longs rouleaux ou si

gonflés chignons femmes

ouvertes au large et au

fouet des embruns c’est

inutile de coloriser l’

émotion cessez ce petit

révisionnisme une toile

crache à vos gueules de

margoulins Guernica oui

en noir et blanc guerre

à la guerre terrez-vous

dans vos coffre-forts à

petites combines Fichet

en sirotant des alcools

devant l’horizon de vos

verts paradis fiscaux –

je me rendors au rythme

de ta marée intime à la

balance sans le fléau –

onde éparse je te sable

American Beauty, 6.6.14_DH(Photo prise le 6 juin à Paris, 10e.)

Tagué

18 réflexions sur “Verts paradis fiscaux

  1. brigetoun dit :

    OUI à la forme OUI aux mots OUI aux images OUI au fond

  2. On a envie d’imaginer ces gens définitivement coincés dans leurs « paradis », otages de leurs privilèges sanglants, tandis que les « enfers » n’ont pas de frontières (ils sont partout) et que leurs habitants puissent jouir du sommeil des justes et rêver en pleine intime liberté !

  3. La houle se déroule
    Les mots fouettent
    L’amour et la mort combattent
    Seule la vie survivra aux petites combines et aux grandes violences, mais seulement si on sait la rêver.
    Merci d’avoir permis à vos mots de revenir nous surprendre en vers justifiés ou en prose chaloupée.

  4. Francesca dit :

    Criante beauté de ce poème…
    Cette langue aussi exige de la pratique !
    Ce retour au blog est vraiment « justifié » ;
    pour notre plus grand plaisir.

  5. Toky dit :

    La pause donne plus de profondeur à la musique des mots …

  6. Ah nom de dieu, les assourdissantes cuisses de soie noire… ça me rend tout chose !

  7. Lucien Suel dit :

    Sable sexe soleil et sous ! Bravo pour la colonne !

  8. Un cri vertical, une colonne entraînant !

  9. PdB dit :

    beauté américaine (quand je pense à « l’aveu » de la femme du maire de Levallois, j’ai envie de pouffer – le couple le plus ami de nano 1, c’est dire la débâcle)

  10. @ PdB : Les Balkany ont toujours fait le maximum d’efforts pour le développement de l’immobilier, soit dans la ville sous leur coupe, soit à l’étranger.
    Ils ne peuvent qu’en être remerciés au nom de la mise en pratique têtue et acharnée de l’adage : « Quand le bâtiment va, tout va ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :