Archives du 29/06/2014

Un éclat de la guerre 14-18

– On savait bien qu’en 14-18 les Boches avaient utilisé leurs grosses Bertha (baptisées sur le modèle du prénom de la fille Krupp) en rase campagne mais c’était un peu leur chant du cygne, leurs dernières salves, car la guerre était devenue mondiale et grâce aux Anglais et aux Américains, et à nos troupes recrutées dans les colonies, on avait pu regagner du terrain, alors ça a dû quand même surprendre, le matin du 23 avril 1918, ce bruit énorme, cette déflagration, tout le monde a cru que c’était une erreur de balistique, souvent c’est arrivé que l’on effectue des tirs de barrage mal calculés ou ajustés à la va-vite, qui décimaient nos valeureux soldats mais là : c’était vraiment un coup de canon allemand, du 400 mm au moins, et visant carrément la capitale.

Bertha1_DH

– Sauf que, en réalité, on a confondu ces engins de mort avec les « Pariser Kanonen », des canons à très grande portée (120 km), dotés d’un tube de 34 m de long et d’un calibre de 355 mm ! Le premier tir qui a ainsi été effectué, c’était le 23 mars 1918, juste un mois avant, et pas sur le bâtiment utilisé actuellement par l’administration des Canaux au bord du bassin de la Villette. L’information qui figure sur la plaque commémorative est donc inexacte, mais il est vrai qu’il y a encore ici une trace – pieusement conservée – de ce bombardement qui se produisit tôt, un matin au bord de l’eau.

Bertha2_DH

(Paris,  le 24 juin, quai de Seine, 19e. Cliquer pour mieux cibler les images.)

(Kraftwerk, The Model)

Tagué , , , , ,