Archives du 18/07/2014

Photos de plateau nordique [1/3]

« Si le paysage peut être décrit comme un certain phrasé, alors on peut prolonger la métaphore et considérer qu’il y a en lui une donnée lexicale ouverte et un ensemble, ouvert également, de possibilités syntaxiques. Le national (ou plutôt, en reprenant la notion déviée que l’on doit à Hölderlin, le nationel), dès lors, ce ne serait que l’ajointement performé d’un certain lexique et d’une puissance syntaxique, autrement dit d’une volonté d’articulation. Cette puissance peut être comparée à la fertilité : c’est dans la mesure même où elle est capable d’intégrer de nouveaux mots et de former avec eux des séquences inouïes qu’une syntaxe peut être considérée comme valide. Il ne s’agit pas, bien sûr, de se livrer à un essayage permanent qui irait totalement à l’encontre de ce qui est de toute manière assuré par une certaine force d’inertie de la langue – mais un paysage réussi, un paysage que l’on aimer regarder, c’est justement un équilibre apaisé (et comme tel apaisant) entre cette force d’inertie et une activité de renouvellement. Avec, bien entendu, des accents d’invariance (par exemple un lac de haute montagne) et, au contraire, des espaces où la variabilité est elle-même la donne – ce qui est le cas de la plupart des espaces agricoles (sauf ceux dits de culture permanente, comme la vigne et les vergers). »

Jean-Christophe Bailly, Le Dépaysement, Voyages en France (Seuil 2011, Points N° 2888, pages 440-441).

plateau1_DH

plateau2_DH

plateau3_DH

plateau4_DH

plateau5_DH

plateau6_DH

plateau7_DH

plateau8_DH

plateau9_DH

plateau10_DH(Ces photos prises près de Bailleul, Nord, le 14 juillet, sont agrandissables.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , ,