Persistances rétiniennes, uzétiennes et autres [8]

En passant devant cette jolie fille qui joue du hang, on redescend maintenant vers la place du palais des Papes d’Avignon : étrange de voir combien elle est maintenant presque déserte alors qu’en temps « festivalier » elle est peuplée, le jour et le soir, d’une foule bruyante (assez parisienne) qui vient s’agglutiner pour les spectacles donnés en son sein.

Ici et là, des traces de la lutte des intermittents n’ont pas encore été effacées par la voirie municipale qui a peut-être pourtant connu pis.

Enfin, il est temps de se diriger à nouveau, c’est bientôt l’heure de l’ouverture de l’exposition, vers la case prison (Sainte-Anne) : la musique réussit-elle à se glisser entre les barreaux ?

avignon9_DH

avignon10_DH

avignon11_DH

avignon11bis

avignon13_DH

avignon14_DH

avignon15_DH

avignon16_DH(Toutes les photos sont agrandissables, exceptée celle ci-dessus qui en cache une autre.)

(Hang, morceau et interprètes inconnus)

 [ ☛ à suivre ]

Tagué , ,

10 réflexions sur “Persistances rétiniennes, uzétiennes et autres [8]

  1. brigetoun dit :

    on peut imaginer que c’est elle qui joue, la jolie fille en bleu que suis contente de retrouver ici comme un rappel des jours qui s’éloignent

  2. Francesca dit :

    ça alors ! Quelle surprise de … ne pas en avoir en cliquant sur la dernière photo dont la première vision est suffisamment choquante : à côté du président normal, une rue du CDD.
    On a bien fait d’indiquer les toilettes entre les deux ! On veut croire que les employés municipaux ont volontairement laissé la banderole en rappel des promesses non tenues…

  3. Des images voltigeantes (comme si elles ne faisaient qu’un avec les ailes d’un avion ou d’une mouette) qui montrent-révèlent les différentes facettes de cette ville à plusieurs reprises «joyeusement» colonisée (par les papes de Rome, par les papes culturels de Paris) . Une ville de quelque façon obligée à renvoyer les échos de mondes, situations et révoltes qui se déroulent ailleurs, en définitive…
    Voilà, peut-être j’exagère, mais c’est justement ce que me suggèrent ces mots clairs et nets et ces photos lumineuses !

    • @ biscarrosse2012 : oui, des papes de toutes sortes, et des papiers (des affiches), des paperolles de toutes sortes…
      Et bon voyage vers la Bretagne où les planches sont celles des jetées ou des caboteurs !

  4. Merci pour la découverte du Hang (pour moi !) quoique je le connaissais sans le savoir, comme monsieur Jourdain et sa prose. Cette sonorité aérienne semble charmer les angelots qui sourient, à moins que ce ne soient des banderoles et agitations humaines qu’ils voient passer depuis des siècles…

  5. godart dit :

    Ces persistances rétiniennes languedocienne et provençale, de part et d’autre du Rhône, nous permettent d’engranger pour des jours moins souriants, différentes nuances du bleu méditerranéen. Persistez !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :