Archives du 16/09/2014

Un dimanche à « La maison rouge » [1/3]

Le 14 septembre, après-midi ensoleillée (ça n’en finit pas), le boulevard de la Bastille est envahi de bateaux, et hop, un saut à l’expo qui se tient à La maison rouge, pour fêter ses dix années d’existence avec Le mur, rassemblement des œuvres de la collection d’Antoine de Galbert, où celui-ci nous présente un « portrait diachronique », étalé ou étalonné sur trente ans, de ses choix, de ses envies, de ses amours esthétiques.

Ici, on se contente d’avoir pris quelques photos plus ou moins de guingois avec un petit téléphone de fortune, selon l’agréable déambulation libre et sans gardes-chiourmes ni « cartels » autres qu’en se connectant à Internet ou en tapotant sur quelques bornes d’information, avec une savante (ou non connue) orchestration des partis-pris, des coups de foudre, des déclics, des assentiments, du plaisir découvert devant telle ou telle création connue ou non, impactante ou pas, sérieuse ou pas tellement, sage ou érotique, audacieuse ou politique (c’est parfois la même chose) du maître d’œuvre(s) surveillant sans doute à distance, par quelque caméra invisible, les réactions des visiteurs, tous apparemment réjouis de leur visite (y compris l’aimable Jean-Michel Ribes, croisé là, qui avait placardé sur sa joue le petit autocollant d’entrée, portant le logo « mr », par pure facétie théâtrale).

 MR1_DH

MR2_DH

MR3_DH

MR4_DH

MR5_DH

MR6_DH

MR7_DH

MR8_DH(Photos : cliquer pour élargir les cadres.)

 [ ☛ à suivre ]

Tagué , , , ,