Impressions soleil couché => 1 <=

Nuit blanche (samedi soir à Paris) attire les explorateurs comme des phalènes qui aimeraient la lune. Il y avait un G.R.A., mais pas obligatoire de le suivre. On a pris d’abord le métro pour la gare d’Austerlitz, nombreuse plaine, si bien qu’impossible – sauf à se payer la file d’attente d’une heure ou plus – d’aller voir l’installation de Pablo Valbuena dans les sous-sols du chemin de fer.

Mais à la surface, une trace de Jacques Villeglé se repérait, puis, plus loin, le « mur ouvert » de Sambre, à la Cité de la mode et du design, l’énorme serpent de mer de couleur verte que l’on aperçoit de l’autre côté de la Seine en voiture.

D’autres surprises viendraient à temps et à quai (d’Austerlitz).

Impressions1_DH

Impressions2_DH

Impressions3_DH

Impressions4_DH

Impressions5_DH

Impressions6_DH

Impressions7_DH

Impressions8_DH

Impressions9_DH

Impressions10_DH(Photos à passer au blanc-titre.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , ,

18 réflexions sur “Impressions soleil couché => 1 <=

  1. brigetoun dit :

    oui Paris est une fête parfois trop peuplée, mais heureusement il y a toujours quelque chose de beau, drôle ou intéressant pour remplacer les lieux devenus inaccessibles
    Merci pour ces images (premières)

  2. Beaucoup de monde en effet : vers trois heures du matin, paraît-il, on avait accès facilement à des endroits soudain désencombrés (il aurait fallu dormir avant)…

  3. nanamarton dit :

    Voilà donc le nouveau soleil d’Austerlitz…

  4. Alex dit :

    Du soleil dans la nuit… Ça, c’est Paris !

  5. À tâtons, entre chien et loup, on effleure le plaisir extraordinaire de pouvoir théoriquement se bouffer de merveilles jusqu’à en avoir une indigestion… tandis que dans la pratique l’on cumule quand même le petit plaisir, à mesure d’homme, de défiler dans de rues parisiennes ou dans des quais toujours à la hauteur de leurs responsabilités !

  6. Le labyrinthe nous attire…

  7. PdB dit :

    ah samedi soir je suis allé voir léviathan au louxor (c’était bien, d’ailleurs) (désespérant, certes) (je me souviens de la première nuit blanche et du coup de surin au ventre de l’édile)

  8. Une visiteuse a eu l’élégance d’assortir son pull aux installations, voilà qui méritait une photo !

  9. Zoë Lucider dit :

    Hélas, j’étais à Paris jusqu’à jeudi mais obligée de rentrer (train de nuit -blanche aussi :-).
    Suis allée voir l’expo Duchamp, un peu décevante (mais j’étais très fatiguée). Merci du reportage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :