Figures de style urbain

Ces piliers majuscules dressés vers le ciel, cherchant à capturer dans leurs toiles d’araignées quelque avion qui s’approcherait trop près d’eux, ressemblent à des figures de style urbain.

On respirait, hier après-midi, comme un air de vacances (et sans la circulation vers Paris), avec le soleil timide et les nuages mutins qui escortaient sagement ma voiture.

Une fois dans le tunnel qui débouche sur le périphérique, j’ai soudain repensé à ce petit livre qui date déjà de février 2012, emporté comme un météorite à peine aperçu dans le flux ininterrompu des jours et des nuits.

L’existence n’est jamais qu’une affaire de pure relativité.

Figures1_DH

Figures2_DH

Figures3_DH

Figures4_DH(Photos : cliquer pour agrandir.)

(The Velvet Underground, There She Goes Again)

Tagué , , , , , , ,

13 réflexions sur “Figures de style urbain

  1. brigetoun dit :

    pas si emporté que ça – en tout cas pas dans mon plaisir – le petit livre

  2. Tandis que dans la séquence photographique d’aujourd’hui un tunnel aérien anticipe presque inéluctablement le tunnel réel, nous faisant revivre le sous-fond de peine ou de rupture qui accompagne souvent le départ… on est immédiatement soulagés par le souvenir de ces « Tunnels » de 2012.
    Un « livre » unique,. avec une introduction assez claire et objective de François Bon qui range cette perle de l’imagination militante (et piétonne) à l’intersection du surréalisme et de Paris.
    Un surréalisme d’ailleurs très réel et parfois dramatique, essayant de mettre en évidence et à nu les côtés cachés de cette ville-monde incontournable.
    Une multiplication, maîtrisée et sage, de tessons et de couches de couleurs de plus en plus transparentes, toujours en relation avec le temps et l’humeur du quotidien. Tout cela fait entrevoir, dans son ensemble, par séquences successives, ce que j’appellerais des portraits inconscients de Paris.

  3. Francesca dit :

    Tes nombreux tunnels… bien sûr ! Is sont dans ma biblio P.N. et j’y pense à chaque fois que je passe par celui de Villeneuve-la-Garenne, va savoir pourquoi.

  4. Alex dit :
    • Eh! Qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
    • J’aime les nuages… Les nuages qui passent… Là-bas… Là-bas… Les merveilleux nuages,,,

    Beaudelaire – Le Spleen de Paris – l’Etranger –

  5. Sur la montagne, j’ai l’impression de voir un séchoir titanesque 🙄

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :