Sade hic et nunc

Les deux expos à Paris sur Sade qui viennent d’ouvrir ont droit à cette couverture du supplément « Sortir » de Télérama qui fait froid dans le dos (et ailleurs).

Télérama, Sortir 15 au 21.10.14_DH(Scan : cliquer pour agrandir.)

Tous aux abris !

Comment la mairie de Parie ose-t-elle laisser montrer de telles abominations ? Et dire qu’un certain Michel Delon, successeur de feu Jean-Jacques Pauvert, publie dans La Pléiade quelques morceaux choisis de ce forcené (tout cela sur papier bible, amen !). On aura tout vu !

Il serait utile que les dirigeant(e)s de La Manif pour tous rassemblent incessamment leurs cohortes de culs-bénis pour aller protester avec pancartes et pieux appropriés devant Le Musée d’Orsay, 1, rue de la Légion-d’Honneur (sic), 7e (jusqu’au 25 janvier), et celui des Lettres et des Manuscrits, 222 bd Saint-Germain, 7e (jusqu’au 18 janvier) où se déroulent ces bacchanales dans lesquelles le stupre le plus éhonté et l’athéisme proclamé à tue-tête se pénètrent sans façon en public.

Ah, elle est belle, cette philosophie, enseignée, qui plus est, dans le boudoir

Onfray quoi pour s’en débarrasser ? Un autoDAFé ?

Sade par MR_DH(Portrait imaginaire de D.A.F. de Sade, Man Ray, 1938. Agrandir.)

Tagué , , , , , , , ,

18 réflexions sur “Sade hic et nunc

  1. Alex dit :

    Ce portrait de Sade par Man Ray me paraît être celui de Jean Paulhan, avec son sourire et son regard en coin. Paulhan, qui avait remis Sade au goût du jour.

  2. @ Alex : il ressemble en effet un peu à l’interlocuteur de Fautrier dans la vidéo diffusée lors de l’exposition au Petit château de Sceaux (la pierre en moins sur le visage).

  3. brigetoun dit :

    et si nous ne nous manifestons pas mes frères.. il va se vexer
    mais alors mon frère ?
    oh ce nest pas une raison pour tolérer cette exhibition
    prenons nous en aux conservateurs
    de l’exposition bien entendu

  4. Dom A. dit :

    Il ne serait pas idiot de reconstruire la Bastille ; proximité immédiate du Marais, etc.
    (pour l’inauguration, prévoir une comédie musicale à l’américaine – maccarthyste – avec feux d’artifice et une messe)
    Et puis un défilé de la manif pour tous rue des Francs-Bourgeois, devant chez ma tante.

  5. Entre les deux sujets — « l’inquiétante évocation » de Sade (qui touche à mon avis plus à l’esprit qu’aux tripes) et l »‘inquiétante situation » actuelle des nombreux intégrismes apocalyptiques qui « se pénètrent de façon forcenée » — je ne saurais pas dire lequel est le plus délicat à toucher voire le plus redoutable.
    En tout cas le marquis de Sade n’a rien caché de ses enjeux, il s’est même « consacré jusqu’au bout » à son personnage.
    Et cela nous devrait avoir appris que le sadisme (pas que le sadisme sexuel seulement) est malheureusement une composante assez fréquente sinon constante des rapports humains.
    Surtout lorsqu’il y a la possibilité pour quelqu’un de s’ériger au rôle du bourreau tandis qu’il y a de l’autre côté de gens en manque de défenses qui se trouvent coincés dans le rôle de la victime…
    Je pense seulement aux demandeurs d’emploi qui ont affaire à une bureaucratie de plus en plus impénétrable et baroque… N’est-ce pas du sadisme, cela ?

  6. les cohortes accompagnées d’un big bande pas mou bien sûr

  7. Francesca dit :

    On ne peut que (se ré) jouir de l’audace des responsables de ces expos !
    Jolie coïncidence, je lis cet article lors d’une pause au milieu du laborieux reclassement de ma bibliothèque, arrêté en plein effort pour une relecture récréative de la savoureuse pièce de Bernard Noël :  » Le retour de Sade « …

  8. @ Francesca : pas vue, hélas !

  9. Godart dit :

    Il est à craindre qu’à la suite de l’ironie subtile de votre texte le marché du Loden ne s’en relève pas.

  10. Dans l’Enfer actuel (et purgatoire) les flammes du divin marquis augmentent la dérive actuelle en générant une ultérieure confusion entre le « bien » et le « mal », ils rongent nos valeurs morales comme la rouille corrode le fer… on doit les combattre…

  11. gballand dit :

    Je dois dire que ce divin marquis, je n’ai pas pu en lire plus d’une page 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :