Archives du 10/11/2014

Le disparate et le sparadrap

Longtemps, je me suis tapé de bonne heure (sur mon clavier) ou dans la soirée. Mon blog attendait sa suite du lendemain, même si ce n’était pas un feuilleton – voir l’échange Thierry Crouzet/Daniel Bourrion – ou une série « sur la longue durée », ou un seul thème à battre, rebattre et mettre ensuite sécher à la fenêtre du web (pas encore interdit par un type ressemblant au maire de Béziers), en attendant mieux.

Métronomiques, puisque c’est son nom actuel, est un blog disparate : j’y serre non pas mes « gloses » mais des photos, des impressions visuelles ou sonores, quelques phrases, des expos parcourues, des films vus, des concerts écoutés, peu de livres (je n’en achète plus que rarement, trop chers, et impossible dans les bibliothèques d’emprunter les dernières parutions, monopolisées par les habitués), des brimborions, des miscellanées, des feuilles vertes, rouges ou jaunes, vivantes ou mortes.

Après La Disparition de Georges Perec (aucune comparaison à chercher ici), je pourrais lancer Le Disparate : ce même fourre-tout, un sac à malices ou à limaces, un écran qui se remplit jour après jour de choses futiles, inutiles ou passagères, d’un rayon de soleil ou d’une averse, de phares brouillés ou d’œufs au plat, de musées encombrés ou vides, de salles obscures ou d’étendues maritimes où l’on respire enfin, de la beauté d’Uzès ou des tiraillements de l’usure, de la vitesse seulement dans les airs ou de l’autoroute pour escargots.

– Et l’audience ?

– Comment dites-vous ?

Je repense au « petit sparadrap »  d’Hergé : difficile de s’en séparer ! Un blog ou un site (ce qui semblerait plus respectable) vous colle aux doigts, certains auteurs en font des livres en numérique ou en papier, ou les deux, comme pour s’en dégager, s’en séparer, ou acquérir une autre dimension, naviguer dans une sphère plus élevée.

Il me semble que Métronomiques est un genre d’Urgo (son prénom n’est pas Victor), mais comment s’en débarrasser ? Parfois, les mains m’en tombent.

Station Goncourt_DH(Photo : le 8 novembre à Paris. Cliquer pour prendre le métro en marche.)

[ ☛ En raison de l’Armistice, Métronomiques ne paraîtra pas le 11 novembre. ]

(Hymne national, interprété par une chanteuse française)

Tagué , , , , , , , , , , ,