« Délicieux instants »

À une certaine époque il avait endossé l’habit d’ecclésiastique et c’est pour cela qu’il revenait toujours sur le lieu des cimes. Son attirance ressemblait à celle d’un aimant : il entrait régulièrement dans la cathédrale d’Évry et se recueillait alors au milieu du silence, même brisé soudainement par une chaise que l’on déplaçait avec brutalité.

Parfois, il avisait un confessionnal (mais je ne puis garantir que l’on en trouve dans ce bâtiment car je n’ai pu encore le visiter) et parvenait ainsi à se délivrer, derrière la cloison percée à la manière d’un hygiaphone en bois, de ses nombreux péchés et à repartir enfin plus léger, lavé ensuite par la vision des jets d’eau qui s’élançaient sporadiquement sur le parvis.

Il avait transformé sa camionnette, qu avait survécu au progrès technologique, en havre de paix et de plaisir. Les paroissiennes non timides savaient quelles sucreries il pouvait offrir là à leur dévotion. L’hostie spumante était l’hôte de ses émois. À genoux ou les cuisses largement dévoilées, ces prieuses s’abandonnaient au prie-Dieu ainsi qu’à des rêveries peu solitaires et encore moins glacées.

Mais avant que des âmes charitables puissent constater sur place un quelconque manquement à la morale religieuse ou laïque, il avait déjà repris la route et garait son véhicule, avec son invite sans équivoque à sacrifier à de « Délicieux instants », sous l’ombre protectrice d’un autre édifice liturgique.

Les cloches, comme nonnettes en folie, battaient d’aise à son arrivée et le gros bourdon prenait son envol.

Dans son « tube » Citroën, il avait consacré toute une étagère aux œuvres de Diderot, qu’il relisait régulièrement : malgré son éducation et son apostolat catholiques, il appréciait depuis toujours – car l’éternité était sa compagne la plus fidèle – l’audace de ce porteur des Lumières et conseillait notamment à ses visiteuses, diurnes ou nocturnes (et, quelques fois, à de rares égarés) la lecture de La Religieuse et des Bijoux indiscrets.

Délicieux1_DH

Délicieux2_DH

Délicieux3_DH

Délicieux4_DH(Évry, le 10 novembre. Cliquer sur les photos pour un agrandissement miraculeux.)

(J.-S. Bach, Toccata et fugue en Ré mineur, BWV 565.)

Tagué , , , , ,

20 réflexions sur “« Délicieux instants »

  1. brigetoun dit :

    il était digne d’être un petit abbé mondain

  2. gballand dit :

    Une idée réjouissante. Le choix de la musique ne rend que plus spirituel le parcours de ce nostalgique de l’habit 😉

  3. Dom A. dit :

    On dirait un corbillard pour amateur de curiosa.

  4. @ Dom A. : Ite curiosa est. 🙂

  5. Alex dit :

    La gourmandise, le péché des moines vertueux. Honore de Balzac.

  6. Godart dit :

    L’ombre du diabolique Robert Mitchum de la Nuit du chasseur semble rôder dans le scénario que vous nous proposez.

  7. Francesca dit :

    Bon, mais ce n’est pas tout, « curiosa », là, c’est moi : à part des religieuses café ou chocolat, que propose donc ce commerçant d’aussi affriolant ?

  8. Mystère et ministère de la foi, ou va-et-vient forcené d’un pécheur-pêcheur.

  9. PdB dit :

    il y avait un tube semblable, qui s’ouvrait sur des saladiers emplis de thon, olives vertes et noires salaisons qu’on nommait variantes harissa pommes de terre bouillies anchois caviar d’aubergines oeufs durs en tranche tomates/poivrons/oignons coupés finement le tout dans un pain rond, huile d’olive abondante : c’était à Tunis, c’était dans les années 50, sandwichs dits « tunisiens » ici, sinon en beignets dits « fricassés » (au masculin) : merci d’y faire penser…(quant à l’orgue interprétant Bach, le voilà pas tout à fait raccord… :°))

    • @ PdB : Concernant l’orgue, il s’agit évidemment d’un « faux raccord » (en ré mineur, si tu l’as bien noté), destiné à donner une dimension qui se voudrait spirituelle à l’ambiance « chaude » de la scène – fût-elle apparemment déserte.

  10. czottele dit :

    plaisirs de la langue…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :