Dieu reconnaîtra (peut-être) les siens

Cette rue, dans le 10e, ménage toujours des surprises – je n’ose parler de petits miracles – et je l’emprunte, sans devoir jamais payer une quelconque obole, régulièrement.

D’un côté, elle conduit au canal Saint-Martin (tous les chemins y mènent, semble-t-il), de l’autre vers la rue Beaurepaire qui débouche, comme son nom l’indique, sur la place de la République.

J’ai pensé au livre de Thomas Clerc, Paris, musée du XXIe siècle, Le dixième arrondissement (1), et j’ai relu hier soir ce passage : « LA RUE DIEU (130 x 12 m) vaut tous les blasphèmes. Dieu est un général mort au XIXe siècle. J’ai découvert ce canal il y a dix ans, avant sa température, j’ai voulu y habiter, puis j’ai laissé ce plaisir à d’autres. Au coin de l’écluse, La Marine, restaurant où j’ai bu un verre 2 jours après le dérapage mortel de Lady Di. On nettoyait alors le canal. Par contamination, d’inévitables blagues circulaient : « On a trouvé des cadavres… – Ah bon ? – … de vélos ! »

Garer un moment sa voiture ou dormir dans la rue : Dieu reconnaîtra (peut-être) les siens.

_______

(1) Gallimard, coll. l’arbalète, 2007, page 95.

rue Dieu1_DH

rue Dieu2_DH

rue Dieu3_DH(Photos réalisées hier. On peut les agrandir.)

Tagué ,

19 réflexions sur “Dieu reconnaîtra (peut-être) les siens

  1. brigetoun dit :

    Oh la belle !
    ah les conversations de bistrot !
    et salut aux allongés

  2. @ brigetoun : Vous me renvoyez le souvenir d’un polar d’Hugues Pagan qui porte ce nom (mais, en l’occurrence, ils ne se relèvent pas).

  3. PdB dit :

    quel paradoxe… c’est bien notre époque (cf la nouvelle loi macron : à vomir)

  4. Alex dit :

    Pardon, M’sieur, je cherche l’impasse du Paradis, qui se recoupe avec l’avenue pavée de bonnes intentions de l’Enfer, et qui est parallèle à la rue Dieu.

    • @ Alex : Denfert-Rochereau (un militaire, lui aussi) stationne plus au sud-ouest…

      • Alex dit :

        Nous habitions avec mes parents près de cette place Denfert-Rochereau, avec son Lion au milieu, et traverser cette place a toujours été un véritable Enfer…
        C’était un péage quand Paris s’arrêtait là, et j’imaginais la bousculade et les jurons de la foule des entrants et des sortants.

        @ Alex : place de la République, la suppression du rond-point dont la statue faisait office, a grandement amélioré la circulation… des piétons ! D.H.

  5. et il y en a pour croire encore en dieu… c’est du propre !

  6. Dieu reconnaîtra bien sûr les (pari) siens. Je suis de plus en plus d’accord avec cette exégèse de la rue et du quartier « divin »

  7. @biscarrosse2012 : jolie formule… 🙂

  8. lanlanhue dit :

    côtoyer comme cela les extrêmes, ça n’existe pas qu’en Inde ou ailleurs, mais c’est bien à notre porte…

  9. Zoë Lucider dit :

    Dormir dehors est pour moi la pire des insultes à la dignité humaine (en ville, pas dans la nature par choix).

  10. Pouvoir des images : leur étrange unicité… Pouvoir de mots : leur étrange et particulier signification surgelée par le temps… sic ! :))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :