Ce mannequin de l’autre côté de la vitrine

Je l’aperçois de l’autre côté de la vitrine, comme séparée par un mur invisible. Qu’elle n’ait pas de tête ne me gêne pas : mon imagination la place d’emblée sur ses douces épaules.

Elle est coupée de moi par le verre (prendre Duchamp, elle n’est pas mariée), elle brille dans la nuit de cette petite rue.

Je sais que je ne passe pas inaperçu : mon bandeau sur la tête – éclat d’obus – fait se retourner les passants (pourtant, on est bien en pleine commémoration de 14-18, avec le Président monté au front).

Dans des temps lointains, on m’avait accusé d’avoir dérobé La Joconde : mais quel acte différent aurait pu mieux lui rendre hommage, alors que maintenant elle sourit au Louvre derrière une paroi transparente et blindée ?

Un de ces quatre, je prendrai un diamant avec moi, je découperai la vitre et je l’emmènerai, ce buste nu de femme-offrande.

Je l’installerai chez moi : elle a un bras (contrairement à la Vénus de Milo), des seins, et un charme nocturne et musical. Son visage se love déjà à l’intérieur du mien.

Et je la baptise Marie et Louise.

Mannequin_DH(Photo prise à Paris le 27.11. Cliquer pour agrandir.)

Tagué , , , ,

18 réflexions sur “Ce mannequin de l’autre côté de la vitrine

  1. brigetoun dit :

    quel plaisir de vous rencontrer ô poète
    (et de sourire aux allusions)

  2. @ brigetoun : ce côté surréaliste m’a plu…

  3. gballand dit :

    une belle ouverture, cette photo. Et vous pouvez ainsi laisser libre court à votre imaginaire.

  4. « On peut être poète dans tous les domaines : il suffit que l’on soit aventureux et que l’on aille à la découverte. » Apollinaire
    Ce que vous faites jour après jour…

  5. À l’heure X elle vous servira une vodka pom-pom en vous disant : Installez-vous ! Ou alors elle ne dira rien et vous imaginerez qu’elle a la tête ailleurs !

  6. Alex dit :

    En passant à travers champs, la Mariée a été mise à nu par ses célibataires, mais elle a su rester dans le champ, à cause du chant de Duchamp qui a brisé le verre. Lui-même.

  7. walachniewicz dit :

    Génial ! je pensais qu’elle vous aurait inspiré un choix musical…

  8. @ walachniewicz : j’avais pensé à Chopin et puis je me suis dit que la voix d’Apollinaire lui-même suffirait comme extrait sonore…

  9. PdB dit :

    heureuses heures aux cocktails garantis…

  10. alainlecomte dit :

    à défaut d’être tarifé (encore que…), c’est, semble-t-il, un amour minuté…

  11. Que la belle n’ait pas de tête n’est en effet pas dérangeant. Cela laisse la part belle à l’imagination. Brune, blonde….les yeux d’azur ou couleur d’herbe tendre….le visage parsemé de quelques taches de rousseur.
    Néanmoins, si l’envie te venait de compléter cette belle façon puzzle, j’ai les autres morceaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :