Y’a un truck

truck1_DH

truck2_DH

truck3_DH

truck4_DH

truck5_DHtruck7_DH

truck8_DH

truck9_DH

truck10_DH(Photos le 2.12, place de la République à Paris. Cliquer pour agrandir.)

(Erik Truffaz, Mechanic Cosmetic)

Tagué , , ,

20 réflexions sur “Y’a un truck

  1. brigetoun dit :

    et en écoutant Truffaz, en cliquant on le voit se dégager du bus
    et je me demande si en tournant au coin de la taverne il y a toujours ce pâtissier avec comptoir sur la rue

    • PdB dit :

      (@ brigetoun : la boulangerie sur la rue du faubourg du temple coin Yves Toudic existe toujours oui s’il s’agit de celle-là…)

      • @ PdB : dans ce cas-là, mais éloignée de la place de la République, il y bien celle qui se trouve rue Beaurepaire…

      • brigetoun dit :

        non elle était sur mon chemin des retours du bureau à pied via 4 septembre et arts et métiers – sans importance au fond, juste le petit coup de fouet final

  2. @ brigetoun : je crains fort qu’elle ait disparu. Mais vous pouvez en trouver alentour : rue de Marseille, rue Bichat, rue des Vinaigriers…

  3. walachniewicz dit :

    Ah j’aime quand il y a de la musique.
    Moi je suis catapultée dans un film noir et blanc, Jeanne Moreau arpente les trottoirs de Paris et Miles joue…

  4. Godart dit :

    La grisaille et le froid étant de retour, on s’accroche très fort aux cadres solides de vos photos. En l’absence momentanée de soleil, toute tâche de jaune est la bienvenue. Mais le gris des jours est compensé par le noir des nuits magiques de la grande ville.

  5. @ Godart : Oui, il faudrait trouver un système pour que les photos dégagent des degrés Celsius ou Fahrenheit à travers l’écran (mais nul doute que des recherches sont en cours !)…

  6. Alex dit :

    Oui, il y a bien un truck, les arbres ont encore leurs feuilles en décembre, place de la République !

    • @ Alex : dans la République, il y a toujours des récalcitrants…

      • Alex dit :

        @ DH : il me semble que c’est à Paris, que l’on a inventé de planter des arbres pour la première fois dans les rues, boulevard et avenues, au XIXeme siècle.
        Époque où l’on voulait plaire au passant.

        @ Alex : les arbres en ville lui apportent un peu de campagne (à la ville) et leur offrent (aux passants) un peu de ramages… D.H.

  7. PdB dit :

    J’ai cru d’abord au jaune de la Poste, ces deux personnes, là, sans doute en train de s’écharper (non) des vélos, puis au loin allant vers la Nation je suppose, le camion est allemand (comme Radio Paris si je me souviens bien) je suis allé sur le site voir une ligne d’horizon façonnée de gratte-ciel, building, puis voyant la statue République pensé à l’autre face : un lion… (quelle trompette, ce Truffaz…!!)

  8. @ PdB : la Poste n’a plus le monopole… (sauf pour les petites lettres) mais Truffaz n’est pas concurrencé !

  9. Francesca dit :

    Ces gigantesques camions doivent certainement se limiter aux grandes avenues.
    On voit parfois d’habiles conducteurs de « gros culs » se livrer à plusieurs manoeuvres pour tourner d’une rue à l’autre en serrant les obstacles au centimètre près : chapeau !

  10. Le truc c’est le quatrième côté du rectangle de la place de la République qu’on imaginait consacré aux piétons… tandis qu’au contraire, comme partout dans le monde, on trouve la façon de contourner les barrages invisibles (et les amendes) !

  11. beau camion jaune, Dominique, mais perso je préfère le rouge. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :