Archives du 20/12/2014

Arbres à tendance philosophique

La première photo, je l’ai prise, hier à Paris en fin de matinée, à cause de l’arbre qui cherchait à cacher Les Philosophes : le garçon de café, en tenue folklorique, m’a fait inévitablement penser à la description – comme personnage jouant ce rôle en terrasse – qu’en fait Sartre dans L’Être et le néant. Et je me suis demandé si ce n’était pas, en réalité, un simple clin d’œil de Malebranche (rue du Trésor, 4e).

Philo1_DH

La deuxième photo, parce que j’ai aimé cette douce lacération du visage, et comme si on apercevait l’empreinte ADN des quatre doigts de la main géante qui l’avait pratiquée sûrement de nuit (rue dans le Marais, 4e).

Philo2_DH

La troisième photo, c’était en revenant du BHV et j’ai remercié la RATP de nous indiquer maintenant si gentiment le jour de l’année dans lequel elle nous transporte (rue des Archives, 3e), comme dans un rêve avec quelques secousses.

Philo3_DH

La quatrième photo – après avoir emprunté, à pied, l’après-midi « sous une pluie diluvienne » (j’adore cette expression), la rue Bichat (10e) sans son large trou qui ouvrait jadis l’espace, désormais bouché par les énormes bâtiments qui escaladent le ciel de jour en jour – je l’ai vue avec cet autre arbre, tout droit et fier dans son statut de résistant de l’autre côté des barreaux (rue Saint-Maur, 10e).

Philo4_DH(Toutes ces photos sont agrandissables, selon le père Noël informatique.)

(Miles Davis, Four)

Tagué , , , , , , , , , , ,