République : comme un soupçon de nettoyage

(Glisser le pointeur sur l’image.)

Hier après-midi, des employés s’affairaient avec des balais à nettoyer le pourtour de la statue de la République, là où des pancartes, des panneaux, des banderoles, des dessins, des crayons de différentes tailles, des poèmes, des citations, des réflexions, des bouquets de fleurs, des bougies… ont été posés ou déposés par des anonymes après les trois tueries perpétrées lors des sombres jours récents.

Peut-être que dans quelque temps, il n’y paraîtra plus… et la sculpture et son socle de pierre blanche auront bientôt retrouvé leur pureté et leur propreté originelles.

Mais qui pourra nous enlever de la mémoire les moments de cruauté puis de grâce (comme ceux du dimanche 11 janvier) que nous avons ainsi vécus ?

Nettoyage1_DH

Nettoyage2_DH

Nettoyage3_DH

Nettoyage4_DH

Nettoyage5_DH

Nettoyage6_DH

Nettoyage7_DH

Nettoyage8_DH

Nettoyage9_DH

Nettoyage10_DH(Photos prises à Paris hier après-midi. Cliquer pour les agrandir.)

Tagué , ,

32 réflexions sur “République : comme un soupçon de nettoyage

  1. brigetoun dit :

    oui il n’y paraîtra plus
    mais oui cela restera
    la mémoire est faite pour ça quand le coeur s’en mêle

  2. annaj dit :

    il n’y aura pas de lavage de cerveau et mémoire sera gardée

  3. Très belle et intéressante suggestion : nettoyé-t-on pour tout effacer, ou tout simplement on fait la vaisselle après un festin avec un nombre exagéré d’invités ?
    La République, par le biais de sa statue solennelle, partage-t-elle, indirectement, quelques sentiments de culpabilité, comme Lady Macbeth dans l’incontournable pièce homonymie de Shakespeare ? Ou alors, tout simplement, on fait rejaillir la beauté du marbre et la lueur du bronze pour soulager la solitude soudaine qui suit la fête et la tempête ?

  4. gballand dit :

    Si la mémoire fait des efforts de mémoire, le lavage médiatique saura y mettre bon ordre 😉

  5. jeandler dit :

    Il y a tant à nettoyer dans le monde qu’une statue n’y suffira pas.

  6. A reblogué ceci sur PRONAOS.

  7. Je suis touchée par ce reportage. Merci.

  8. Désormière dit :

    Vous êtes, avec tous ceux qui ont photographié et filmé, la mémoire de ces jours. Et vous êtes désormais détenteur d’archives.

  9. PdB dit :

    C’est certain : peuvent toujours nettoyer comme ils disent ça ne nous ôte rien et pour avancer et pour continuer (d’accord avec Désormière sur la mémoire de ces jours) (comme d’hab ou quoi ?) (oui) (:°))

    • @ PdB : c’est là où l’on voit que la mémoire dépasse finalement, quand elle est intégrée en nous, ce qui voudrait la faire disparaître ou l’effacer plus ou moins – en tant que traces visibles et tangibles.

  10. Francesca dit :

    Toutes ces photos sont belles et porteuses de mémoire : non, on n’oubliera pas !
    Ce matin, bien avant l’aube, Charlie enfin en mains à côté du Canard et de Libé, justement pour le souvenir…

    • @ Francesca : tu as eu de la chance, ce matin j’ai dû partir avant 7 heures, on a un « ticket » numéroté, car exemplaire de « Charlie » payé d’avance, pour une maison de la presse après arrêt bd Beaumarchais, mais la tenancière ne sait quand il arrivera, donc je réessaierai demain ailleurs.

  11. Alex dit :

    On attend une exposition des photos de Dominique Hasselmann, de la manifestation de ce dimanche, à la mairie du Xeme, et de Paris, pour commencer.

  12. La mémoire sera ce que nous en ferons : un folklore ou une expérience?

  13. Pastelle dit :

    Merci pour ces images qui parlent de l’après. Car il faut bien y venir, à l’après.
    S’ils pouvaient un peu faire le ménage dans les cerveaux, aussi…

  14. Merci de tous ces clichés qui feront perdurer le souvenir, donnant une béquille à notre mémoire courte, oh combien ! La république se refait une beauté, mais que Marianne était jolie dimanche quand elle palpitait dans les rues …
    Ayons confiance … Ça ira !

    • @ mchristinegrimard : oui, plutôt que des discours défaitistes, essayons de tirer des enseignements positifs de tout ce sanglant maelström… La France n’est pas le seul pays à être (ou à devoir être) confronté au terrorisme.
      Une vision lucide de la situation éducative, sociale, économique est indispensable : le rêve des jeunes n’est pas d’être « milliardaires », comme l’a dit si stupidement le ministre Macron, mais simplement d’avoir un travail et d’obtenir du respect.
      Les problèmes « religieux » ne sont que l’écume (ou les algues pestilentielles) des événements actuels.

  15. Règles sévères de l’organisation urbaine, cadencée, régulée – pour le bien commun – hygiène et propreté – pour les tags ? c’est un autre service !

  16. @ SERRE Catherine : pour les tags (en Allemagne), c’est le show !

  17. walachniewicz dit :

    Lendemain gueule de bois…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :