Archives du 01/02/2015

Niki de Saint Phalle : tir groupé de beauté [1]

(cliquer sur l’image)

Quand on arrive jeudi dernier, elle nous vise de loin avec son fusil (depuis le 17 septembre 2014, elle nous mettait aussi en joue dans le métro). Avant nous, plus de 500 000 visiteurs ont déjà parcouru l’exposition magnifique que consacre le Grand Palais à Niki de Saint Phalle jusqu’à lundi 2 février – dernier jour.

J’ai pris des photos, comme tout le monde, car il n’y avait aucune interdiction, ce qui mérite d’être souligné.

Ce sont des œuvres qui me plaisent par leurs couleurs, leurs idées, leurs formes, leur audace, leur invention, leur expression, leur provocation, leur évasion, leur onirisme, leur érotisme, leur féminisme, leur fanatisme (artistique), leur éclatement, leur étoilement, leur ensoleillement, leur embrasement, leurs caresses, leur rudesse, leur finesse, leur tir groupé de beauté, leur légèreté, leur perversité, leur innocence, leur inconscience, leur défi, leur déni, leur cri, leur engagement poétique, ludique et politique, leur matière, leur manière, toutes à l’image (hommage à elle) de leur créatrice dynamique, heureuse, joyeuse, pétroleuse, sans crainte ni reproches, sans haine ni détours, liée dans sa démarche à la propulsion permanente d’une vision hédoniste et libre de l’existence.

Niki1_DH

Niki2_DH

Niki3_DH

Niki4_DH

Niki5_DH

Niki6_DH

Niki8_DH

Niki9_DH

Niki10_DH(Toutes les photos peuvent être agrandies.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , ,