Niki de Saint Phalle : tir groupé de beauté [6]

Niki51_DHMascarons collés au mur

douze à la douzaine

la tête humaine est parfois animale

et le vice versa dans la vertu

Niki52_DHÀ moto

le sang circule cylindrique

le virage glissant peut être mortel

sauf si l’on s’en tire

Niki53_DH

Pourquoi les ombres seraient-elles

toujours chinoises

leur patience infinie

luit dans le noir

Niki54_DH

Mélange les couleurs

fais-les s’accoupler

dans l’innocence rose

de leurs portes dévergondées

Niki55_DH

Milou égaré

petit chien perdu sans collier

les humains sont trop grands pour toi

même s’ils n’ont que deux pattes

Niki56_DH

Mais ce crâne atterri

recèle des pierreries

la mort est une simple tête

aux dents d’or tranquille

Niki57_DH

Certaines femmes irradient

on apprend au courant

cette main est agile

et remonte vers vos seins-cibles

Niki58_DH

 Cour de récréation

ou de recréation

les lutins le disputent

aux statues (ce n’est pas encore Pâques)

Niki59_DH

Tournez le dos

aux vagues et à l’île

qui baigne vos désirs estivaux

d’érotisme

Niki60_DH(toutes les photos peuvent être agrandies.)

Totem et t’es fou

déploie tes ailes protectrices

 en veillant sur l’audacieuse qui t’invente

Niki joue si bien à l’oiseau étrange

[ ☛ à suivre ]

Tagué ,

10 réflexions sur “Niki de Saint Phalle : tir groupé de beauté [6]

  1. brigetoun dit :

    toutes les photos peuvent et DOIVENT être agrandies
    merci à l’oeil, l’appareil du guide poète

    • @ brigetoun : merci.

      (Par suite d’une erreur, j’ai envoyé le numéro 7 et dernier de la série aux abonnés de « Métronomiques » avant celui-ci : mais le [7] paraîtra bien « seulement » demain !)

  2. Alex dit :

    Un coup de dés jamais – quand bien même lancé dans des circonstances éternelles – du fond d’un naufrage – n’abolira – le hasard.
    Mallarmé.

  3. anna jouy dit :

    excellence de l’approche- le poète extrait les trésors de l’œil

  4. Une mise en scène prodigieuse ! On a l’impression de participer à l’enlèvement du couvercle d’un tombeau égyptien ou aztèque d’où jaillissent des monstres merveilleux ressemblant parfois aux fantômes de nos processions et passerelles intérieures ! Le commentaire poétique ajoute un quid de suspense qui sert bien à relativiser l’impression de monumentalité de cet hommage Sans Failles à Niki !

    • @ biscarrosse2012 : merci pour ce commentaire 🙂
      J’apprécie ta trouvaille : « hommage Sans Failles à Niki ! » : l’art suscite l’art, comme une boule de neige ou de pluie, c’est sans doute une de ses fonctions les moins détectées…

  5. Alex dit :

    Le haZard fait bien les choZes, comme diZait le Zigoto à NiKi, K’elle avait rencontré au bal des KatZ’arts.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :