Historisation des malentendus

Déflagrations sur l’écran, détonations dans les oreilles (il faudrait vivre en permanence avec des boules Quies), encore des ombres, des cagoules, des armes, des gyrophares de jour ou de nuit, comme un maelström de l’info répétée, historisation des malentendus, on se demande si celle-ci ne joue pas le jeu même des acteurs qui se placent au premier plan, liberté d’expression, caricatures, oui, les Danoises (j’aime toujours la petite Sirène un jour vue de près, enlevée plus tard puis retrouvée) ou les filles blondes, Juifs traqués (bientôt Amsterdam ?), stigmatisés, tués comme dans un camp, on a remplacé « la place de l’étoile », comme l’a écrit Modiano, par la balle de Kalachnikov, fureur d’une interprétation débile de la religion contre les « mécréants », « Etat islamisque » et khalifat virtuel, Islam détourné, à quand la Saint-Barthélemy revisitée ?, Dieu reconnaîtra les chiens, images comme dupliquées de celles du mois de janvier à Paris, vu à la télé Patrick Pelloux disant qu’il faut rester debout, oui, ne pas céder à leurs intimidations, au « précautionnisme » d’un Edwy Plenel, ou d’écrivains qui comprennent que les musulmans puissent être « blessés » (image), lutter pour la liberté de penser et de s’exprimer (on la leur accorde, qu’ils nous la laissent !), ils voudraient sans doute couvrir la terre d’un énorme voile opaque – une burqa mondiale – et n’ont jamais lu Voltaire ni aucun penseur des Lumières, ce qu’ils veulent c’est l’obscurité, l’extinction des feux même en plein jour, la mort, les paupières cousues et les bouches fermées par leurs rafales à répétition, leur négation de la vie des autres au nom de vraies valeurs qu’ils n’ont même jamais intégrées, ce sont des analphabètes, des ignorants, des guerriers qui se croient les héros de jeux vidéos (ils sont enfin passés du virtuel au criminel), des types qui bandent grâce à leurs fusils automatiques à plusieurs coups, des malades en liberté sans condition, des « fous d’Allah » comme si leur prophète tutélaire admettait ces actes sanglants, ils ont besoin (et sont en manque) d’un père autoritaire qui leur donne une fois pour toutes une gifle cuisante sur leur visage même, tissé de noir.

N-D de Paris2, 14.2.15_DH(Paris, le 14 février au soir. Cliquer sur la photo pour l’agrandir.)

(lecture par D.H.)

Tagué , , , , , , , , , ,

18 réflexions sur “Historisation des malentendus

  1. brigetoun dit :

    juste, juste, juste
    et penser aussi qu’ils tuent, ou du moins leurs modèles, ceux qu’ils auraient voulu rejoindre, surtout des musulmans

  2. @ brigetoun : merci pour votre passage (en espérant pouvoir vous lire bientôt à nouveau !).

  3. Francesca dit :

    Oui, tout cela est bête à pleurer, lamentable au sens premier… et Daech brûle à Mossoul 2000 livres de 7 000 ans, alors merci de cette belle photo des lumières sur Paris !

  4. @ Francesca : où l’on voit que la culture est une menace pour ces ignares qui voudraient éradiquer toute pensée autre que la leur – si on peut qualifier ainsi leur simplisme, leur solipsisme et, comme l’a dit aussi Manuel Valls ce matin sur RTL, leur « islamo-fascisme« .

  5. Alex dit :

    La petite Sirène a été victime de 3 décapitations et d’1 enlèvement, on sait maintenant qui est derrière tout ça.

  6. PdB dit :

    parfaitement d’accord avec toi

  7. Sorcière dit :

    Des « fous d’Allah » ??? Que nenni ! juste le plus vaste recrutement mondial de psychopathes, délinquants, criminels, « demeurés » et « déshumanisés » en tous genres dont on cible la frustration et la haine de minables petits loosers ou de désespérés en organisant tout de même leur élimination par le suicide à terme obligatoire dans un délire de destruction qui fait les beaux jours et la jouissance de quelques malfrats en chef sans foi ni loi !?

    Du déjà vu de tous temps mais mondialisé et instrumentalisé par la mondialisation virtuelle et la libre circulation (y compris du fric et des armes).

    Ce n’est pas une guerre de religions. Ca n’a jamais été des guerres de religions, juste des guerres de pouvoir entre clans maffieux utilisant comme toujours l’abêtissement des foules et les frustrations.

    C’est bien pour cela que les premiers ennemis de nos prédateurs tous azimuts qui se foutent actuellement sur la gueule, sont le SAVOIR et les FEMMES qui, bien plus que les institutions, dispensent l’EDUCATION de leur progéniture à formater pour la tonte du troupeau et sont actuellement devenues des proies des harcèlements les plus divers …

  8. @ Sorcière : la dénomination « fous d’Allah » est entourée de guillemets, puisque c’est ainsi qu’ils se… baptisaient eux-mêmes il y a déjà quelque temps.

    Je sais bien qu’il ne s’agit pas d’une guerre de religions, mais les attentats antisémites (entre autres) correspondent pourtant bien à une certaine idéologie de plus en plus répandue (écouter même les propos de Roland Dumas ce matin sur RTL !).

    Quant à la culture (ce que je dis) et aux femmes, il est clair que ce sont leurs principales ennemies, en plus des Juifs et du mode de vie « dépravé » des Occidentaux qu’il leur faudrait éradiquer en instaurant partout leur prétendu « khalifat ».

    La religion – à laquelle ils se réfèrent en beuglant pour « cibler » les caricaturistes d’Allah ou attaquer des lieux de culte différents du leur – est évidemment un prétexte à l’exercice de leur fanatisme et de leur barbarie.

    • Sorcière dit :

      @ DH
      Roland Dumas est devenu sénile. Même plus capable d’envisager que Netanyahu se réjouit de pouvoir battre le rappel de la peur par manque de colons à enraciner sur les territoires occupés à annexer.
      Encore de la chair à canon en perspective à délocaliser ?
      C’est fou ce nouveau moyen dérivé qu’ils ont tous trouvé de se fournir en populations à sacrifier…

  9. Zoë Lucider dit :

    Très très belle photo de nuit! Pour le reste, hélas, hélas!

  10. Alex dit :

    Plutôt que de religion, je parlerais de problème d’éthique. Une permissivité excessive, le déballage au grand jour des poubelles du vice, donnent de bons arguments à ceux d’en face. Qui se voient en justiciers.
    Quant à la guerre, on dit qu’elle a commencé avec Abel et Caïn, (à cause d’un plat de lentilles)- le paradis terrestre n’a pas duré si longtemps que cela, et même la, il y a eu des problèmes !
    La guerre de Troie, encore à cause d’une pomme !

    • @ Alex : Tous les problèmes et donc toutes les causes s’entremêlent.
      Le paradis est peuplé de serpents.

    • Bonjour, j’aime bien l’idée que le paradis terrestre viendrait de la mythologie du temps des chasseurs cueilleurs où les groupes humains peu nombreux et nomades trouvent leur nourriture dans le monde sauvage, changeant d’habitat au fil des besoins et saisons, la sédentarisation et le passage à l’agriculture « inventent » les problèmes de territoire et de propriété, renforcent les mécanismes de pouvoirs et apportent aussi tous les problèmes de promiscuité, de développement des maladies contagieuses, des méfaits du manque d’hygiène et de la proximité des déchets de diverses sortes, le temps du nomadisme devient dans la mémoire intemporelle des légendes un temps paradisiaque au fur et à mesure que les générations en oublient les difficultés, ne gardant que les souvenirs de lait et de miel …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :