Archives du 27/02/2015

Un après-midi de chien (mouillé) [1/2]

À peine entré, hier, dans le cinéma Louxor (Paris, 10e), je remarque ce piano à queue sur l’estrade : si on arrive suffisamment à l’avance, on pourrait en jouer…? Ou bien est-il réservé à l’accompagnement de films muets ?

Mais celui que je suis venu voir fait la part belle aux dialogues : Adèle Haenel a reçu une récompense aux derniers Césars pour son interprétation « musclée » dans le film de Thomas Caillet, Les Combattants, comme d’ailleurs l’autre comédien excellent, Kévin Azaïs.

Le réalisateur avait obtenu aussi, lors de la même cérémonie, le prix (entre autres) décerné au meilleur scénario original. Une œuvre inventive, sympa, humoristique et romantique, avec un petit côté antimilitariste ludique et une échappée qui frôle le fantastique.

En sortant de la salle, je débouche sur le boulevard de la Chapelle, et je marche derrière une bande de bambins : je traverserai la chaussée pour capter d’eux une photo en plan large.

Plus loin, je verrai dans le nom d’une rue perpendiculaire comme un rappel du film qui a emporté sept Césars, comme lancés à la figure des djihadistes saccageurs se réclamant d’un Islam détourné, prétexte de leurs actions sans motivation autre que celle de la haine débondée.

Comb1_DH

Comb2_DH

Comb3_DH(Cette photo en cache une autre : cliquer dessus.)

Comb4_DH

Comb5_DH

Comb6_DH

Comb7_DH

Comb8_DH

Comb9_DH(Toutes les photos peuvent être agrandies, sauf la troisième.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , , , ,