Sur l’attente

Gorgée 6.3.15_DH(Paris, rue de la Grange-aux-Belles, 10e, 6 mars. Cliquer pour ouvrir.)

Tagué

21 réflexions sur “Sur l’attente

  1. brigetoun dit :

    photo pleine – tente, marre, publicité
    elle dit nos villes

  2. De l’excroissance des panneaux publicitaires surgissent des habitants des rues (comment qualifier Habitant des rues- rue habitat ? – mais n’existe-t-il pas du mobilier urbain ? Louons le soleil et tropicanna sous extérion. Dans cet instant tané par le soleil tout est réuni- la grange-les belles – les tropiques- Anna-les loue anges-même le reflet dans la flaque donne des airs à un profil hirsute semblant sortir d’un sommeil paisible en marge du consumérisme ambiant.
    A tout louer on en oublie l’ essentiel. l’humain

  3. PhA dit :

    Quelqu’un a renversé son Tropicana.

  4. Le soleil arrive au bout d’une nuit on ne sait pas comment endurée par l’homme dormant. La grange est sans belles et sans vraies protections. Et pourtant, comme le dirait Pangloss, ce village ni riche ni pauvre est le meilleur du monde !

  5. A dormir sous un soleil artificiel, on fait des rêves ensoleillés, mais parfois on se réveille dans un monde meilleur…
    Le monde parallèle que l’on devine dans le reflet serait-il plus accueillant ?

  6. Alex dit :

    Ce dimanche était gorgé de soleil. La tente Quechua est bien discrète dans cette triste rue.

  7. PdB dit :

    (je me disais mais où est-ce « grange aux belles » ? oubliant qu’elle commence à colfab) il faisait bleu sur Paris donc, « les avions aux ciels avaient un doux froufrou » (sic) (le matin au réveil je vois leurs traces et je repense à ce volcan d’Islande voilà 5 ans) ah ces tentes comme sous le métro entre Stal et la Chapelle, et près du canal (comme tu l’illustrais alors), quels symboles nous sont-elles… ? et quelles vies abritent-elles ?

  8. @ PdB : Cette rue montait bien déjà jusqu’à Jeannette Vermeersch

    Oui, mystère de ces campeurs sans piquets, sans attaches.

  9. Aunryz dit :

    Dans l’attente
    de la promesse
    ou de son reflet.

  10. aubinblandine dit :

    La flaque d’eau est elle-même en plein mimétisme. Devenir mobilier urbain comme moyen de survie ? Vous avez eu le bon coup d’oeil en tout cas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :