Des êtres de qualité restent sages comme certaines images

Les ordures ménagères ont-elles demandé à se faire incinérer ?

Parfois, je me pose la question en apercevant les deux cheminées de l’usine multifilière d’Ivry-sur-Seine, au bord du périphérique quand on l’emprunte après être passé sous le bâtiment ministériel de Bercy et avoir fait soigneusement attention aux radars délateurs, disséminés et dissimulés sur le parcours limité à 50 km/h.

Les effluves sans doute toxiques qui sont crachés sur la toile tendue au-dessus de nos têtes se fondent dans le panorama voire l’embellissent, paradoxalement : après tout, ne s’agit-il pas de simples nuages verticaux ? Les avions laissent bien des traces blanches, eux aussi (théories complotistes des « chemtrails »)…

Et les panneaux lumineux nous avertissent tout à coup qu’il faut ralentir à cause d’un « pic » de pollution (on roule à seulement 30 km/h).

Arrivé hier matin à Antony, j’ai acheté Charlie Hebdo (le quatrième numéro après l’attentat du 7 janvier), on avait oublié ce rythme de parution mais c’est toujours un plaisir de le retrouver.

Des êtres de qualité restent sages comme certaines images.

Alors, la vie continue malgré tout.

Ant1_DH

Ant2_DH

Ant3_DH

Ant4_DH(extrait de l’article de Philippe Lançon dans Charlie Hebdo, mercredi.)

Ant5_DH

Ant6_DH(toutes les photos peuvent être agrandies.)

(Clifford Brown & Max Roach Quintet, Jordu)

Tagué , , , , ,

14 réflexions sur “Des êtres de qualité restent sages comme certaines images

  1. brigetoun dit :

    charme des incinérateurs !
    mais ciel superbe et Charlie (merci pour l’extrait)
    oui la vie continue

  2. Désormière dit :

    « Je préfère l’ardoise au carnet, car tout ce qui est écrit, comme la parole non enregistrée, est aussitôt effacé. » Philippe Lançon. Ou la sagesse provisoire. Nous l’espérons.
    Charlie hebdo ? Tous les mercredis.

  3. alainlecomte dit :

    Le texte de Lançon est vraiment très beau. Je cours acheter Charlie!

  4. PdB dit :

    d’ailleurs l’adjectif « centrale » est aussi transformé en substantif dans l’univers carcéral : doit-on y voir, déceler, interpréter un destin des mots ? Qu’en fumée ils partent et qu’ils laissent, en nos mémoires peut-être, des indices de leurs passages (la fraîcheur du yaourt et la colère des sutures : j’adore ça)

  5. Alex dit :

    Le traitement des déchets est devenu prioritaire (avec celui de l’eau potable), sur la planète, mais curieusement, nos responsables politiques n’en parlent pas !
    On en est arrivé à constituer des îles, chaque année plus nombreuses, composées uniquement de déchets, au milieu des océans !
    Pollution des airs, pollution des mers, qui eût cru, il y a un siècle, qu’on y parviendrait ?

  6. Dom A. dit :

    J’aime bien ces deux puissants amers qui ont aussi, dans leur humeur jumelle, la bonté de renseigner sur le temps qu’il va faire…

  7. @ Dom A. : l’amer, qu’on voit danser le long du périph’ pas clair…

  8. Quand l’air que nous respirons nous aura fait pousser des branchies, nous serons content que l’Air soit liquide !
    Mon plus jeune fils quand il avait deux ans, croyait que les centrales nucléaires avec leurs cheminées de refroidissement géantes étaient les fabriques de nuages…
    Depuis il a compris que le monde était beaucoup moins poétique. (Dommage !)

  9. @ mchristinegrimard : belle image que celle de ces fabriques de nuages… et totalement réelle, finalement, puisque leur obsolescence semble très joliment programmée !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :