Les collecteurs de belles aventures

Le tiers livre et Scriptopolis sont à l’initiative d’un projet de « vases communicants » : le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement. Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre.

La liste des participants et la recension de l’exercice sont établies par Angèle Casanova, après la gestion historique qu’en a réalisée Brigitte Célérier.

Aujourd’hui, j’ai le grand plaisir d’accueillir ici le toujours original Wanatoctouillou tandis qu’il reçoit mon Métronomiques sur son blog Emaux et gemmes des mots que j’aime.

______________

Les collecteurs de belles aventures

Les égouts1_GD(cliquer sur l’image pour lire le texte sous la surface.)

Tagué ,

29 réflexions sur “Les collecteurs de belles aventures

  1. brigetoun dit :

    me fascine toujours (enfin chaque fois que je regarde mes pieds et vous la plaque dessous) ce qu’il y a dessous elle

  2. Merci de ton accueil, Dominique.

  3. Jp Coste dit :

    Ah! Dominique..

    Le delta magique de Milena invite à d’autres aventures que la nav côtière, fussent-elles en Méditerranée.. Have a good day..

    Jp

    Envoyé de mon iPhone

  4. gballand dit :

    Joliment réalisé. Nouveau dicton : « la vérité est cachée sous une plaque d’égout »

  5. @ gballand : vérité d’égouts et des couleurs…

  6. annaj dit :

    deux gros yeux , les lunettes à voir le lisible… aime

  7. À Paris l’immense ville souterraine des égouts qui redouble presque celle du métro est surtout inaccessible aux gens sensibles. Mais de quelque façon on peut l’imaginer. Cela n’amoindrit pas le fascinant mystère. Chapeau pour l’idée et sa géniale réalisation !

  8. pascale dit :

    Y a du monde sous les plaques! Tous ceux que les élites (les grands schizophrènes dont parle Wolton) ne veulent pas entendre, ça fait du monde … J ‘ me répète, c’est l’âge…!! Attention à l’effet cocotte-minute… c’est moins chochotte-mystère mais très efficace. Merci à vous.

  9. Alex dit :

    Quel artiste, resté anonyme, a dessiné les plaques d’égout – des goûts et des couleurs – un goût sobre et chic très parisien, assorti aux jolies chaussures des élégantes des XIXeme et XXeme siècles ? Il existe des collectionneurs de photos de ces plaques en matière noble, de la fonte.
    Très artistique composition du texte et des photos en sépia, par notre ami Dominique.

    • @ Alex : non, tout le texte, sa composition autour des plaques, le choix de la couleur, tout cela est dû à Wana.
      Je n’ai fait que filer la photo et installer le système qui permet d’accéder à celle qui est cachée !

    • Parmi les photos que Dominique m’avait envoyées, c’est sans doute le sépia qui m’a fait choisir celle-ci, d’emblée. Et l’impression du mystère, bien sûr.
      Après… c’était l’aventure : l’écriture, on ne sait jamais où elle nous emmène !

  10. Francesca dit :

    Bravo à vous deux, texte et photo : ça me convient parfaitement ainsi car je ne marche JAMAIS sur une grille ou une bouche d’égoût que ma détestable imagination me représente basculant brutalement sous mes pas pour m’envoyer dans un gouffre immonde parmi des créatures haletantes et malveillantes… Brrr.

    • @ Francesca : par temps de pluie, se méfier peut-être ?

    • Qui sait si, justement, les plaques n’étant pas là, ce que notre mémoire rapporterait d’outre tombe …?

      • Francesca dit :

        Ohhh, laissons-les maintenir secrètes les vies souterraines ; les morts aussi…
        Ca me rappelle avoir lu dans une église florentine, devant une grande plaque tombale, la ferme injonction, hélas non respectée par le flot des touristes :
        « Non calpestarmi ».

  11. @ Francesca : mais cet avertissement (« ne me marchez pas dessus ») ne peut être suivie puisque ces dalles sont sur le chemin des fidèles. D’ailleurs, souvent les inscriptions identifiants ces enfouis sont effacées suite à l’usure provoquée par les pas…

  12. Wana dit :

    Dominique : j’ai ajouté les lectures d’Angèle et d’Olivier, à la suite de ta publication, chez moi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :