De la révolte dans l’air

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur)

Cette manif avait lieu vendredi 3 avril, juste une petite centaine de personnes, deux voitures de police banalisées sur la place de la République, et quelques flics en civil, reconnaissables à leurs oreillettes (pas encore interdites pour gêne apportée à la concentration).

On remarquait comme de la révolte dans l’air.

J’ai toujours aimé l’invention, l’imagination, les caricatures (!), les pantins fabriqués, les pancartes humoristiques qui apparaissent lors de ces rassemblements : la création se libère, mais il y a peu, en ce moment, de ces rencontres festives, sauf sans doute à la Maison de la Radio, dont le conflit n’a pourtant pas fait descendre les Français dans la rue.

Pour faire des économies, le jour où il n’existera plus que des « web-radios », on pourra toujours vendre l’immeuble du XVIe arrondissement construit par Henry Bernard (voir la notice Wikipédia furieusement actualisée) à un groupe hôtelier étranger qui aura, lui, les reins solides.

Tagué , , , ,

16 réflexions sur “De la révolte dans l’air

  1. gballand dit :

    Difficile sans doute d’être festif quand aussi peu de personnes se sentent concernées… Sinon, vous avez compris le fonctionnement du système hollandais-macronnais : on brade !

  2. brigetoun dit :

    pourtant une belle, bonne, évidente cause… nous nous habituons
    (et je redécouvre l’incendie de 2013, avais oublié, ce qui est moins grave que les mineurs à la rue)

  3. pascale dit :

    Des échelles entre toutes les petites braderies, des services publics, des droits du travail, des logements sociaux… afin de se réveiller avant la grande braderie avec la gueule de bois!
    Merci d’informer.

  4. La France est championne du monde pour ce qui est de pondre des lois à propos de tout et de rien. On a l’impression qu’il y en a tant qu’elles se contredisent les unes les autres. Les faire appliquer est une autre histoire. Mais derrière toute cette vitrine politique, des gens souffrent en pure perte dans l’indifférence générale.

    • @ mchristinegrimard : je ne pense pas qu’il y ait une « indifférence générale ».
      Quant au nombre de lois trop important, il suffirait d’en faire voter une de plus qui les limite à un certain nombre maximal !

  5. pascale dit :

    En pure perte? …ça doit bien profiter à certains. Un peu quand même … non ?

  6. Francesca dit :

    Le DAL et d’autres organisations sont souvent présents devant la mairie du XXème mais on n’est pas tenu au courant des résultats ; s’il y en a…

  7. Alex dit :

    Tout le monde est choqué par la braderie incessante de nos services publics, bâtiments publics, etc…, vendus plus ou moins discrètement, payés avec les impôts de générations de Français, lesquels auraient fait plusieurs fois la guerre pour rien.
    Le civisme était-il ridicule ? Qui croire ?

  8. Alex dit :

    Le piquant d’une manif, c’est tout à coup, l’originalité de certains, parfois géniale, souvent drôle, et qui donne bien à réfléchir.

  9. Zoë Lucider dit :

    Les mineurs à la rue, c’est un vrai scandale.
    Quant à Radio France, il me semble qu’il y aurait des économies potentielles sur les potentats dont les salaires sont sans commune mesure avec le clampin de service et pour commencer en supprimant les technocrates qui pantouflent un peu partout dans le service public pendant que les techniciens sont très souvent des vacataires et des précaires. 15 jours de playlist, c’est long!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :