Archives du 18/04/2015

Courbez vos têtes d’osier

Sur le trottoir faites gaffe

courbez vos têtes d’osier en

précaution des nuages qui s’

amoncellent sur vos échanges

et parlottes masquez visages

de lunettes noires Police et

jetez vos ordis après disque

dur cassé dans les poubelles

de l’Histoire du jour il est

visible que l’avenir désigne

le pigeon voyageur échappant

aux drones et acheminant vos

messages comme en 14-18 vous

pourrez même rajouter un peu

d’avions en papier en cas d’

urgence laissez tomber aussi

vos téléphones Diderot en a-

t-il eu jamais un Google n’a

pas fait d’ombre à la frappe

de l’Encyclopédie caméras et

obscura la surveillance rime

allô le Renseignement ici le

capitaine Nemo j’ai une info

pour vous un terroriste dont

tout porte à croire qu’il se

prépare à un mauvais coup se

cache dans mon immeuble il a

un nom pas français oui 3ème

étage Benmoussa non je reste

anonyme ne plus utiliser vos

réseaux sociaux Twitter avec

Facebook sont des pièges des

toiles d’araignée où engluer

les internautes l’espace est

collant mielleux limité avec

un quadrillage invisible aux

yeux éblouis et rétamés à la

longue par l’écran retina et

le décollement de l’esprit à

la vision si prémonitoire au

promontoire d’Orwell et avec

la novlangue de pute en nous

dans des paradis perdus mais

oubliés car le présent n’est

plus que l’avenir désastreux

puis elle s’approcha vers ma

bouche et son baiser gommait

toute autre pensée de l’aura

infinie du moment qui jamais

ne disparaîtra tant que pour

sa mémoire blanche dézinguée

il sera inscrit la brillance

Rue R. Boulanger, 17.4.15_DH(Paris, hier, rue René Boulanger, 10ème. Cliquer pour agrandir.)

Tagué , , , ,