Images rapides d’Orléans [II]

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur, même si inutile cette fois-ci)

On longe, hier matin, la Loire et ce banc de sable – d’une couleur indéfinissable – pour aller jusqu’à Saint-Benoît-sur-Loire et son abbaye de Fleury.

A l’intérieur du monument religieux, des brochures et des documents sur Max Jacob puisqu’il habita ici, et fut arrêté par la police française en tant que Juif avant d’être envoyé à Drancy où il mourra le 5 mars 1944. Sa tombe se trouve dans le cimetière du petit village.

Imaginons les yeux et les oreilles du poète surréaliste : il a vu ces ouvertures de la façade de l’abbaye, qui ressemblent à de gigantesques silhouettes humaines, il a entendu les mêmes cloches et le bruit permanent des petits cailloux envoyés à terre par les oiseaux plus haut.

StBenoît1_DH

StBenoît2_DH

StBenoît3_DH

StBenoît4_DH

StBenoît5_DH

StBenoît6_DH

la nef_DH

StBenoît7_DH

St Benoît8_DH

StBenoît9_DH

StBenoît8bis_DH

StBenoît9bis_DH

St Benoît0_DH(toutes les photos peuvent être agrandies.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , ,

16 réflexions sur “Images rapides d’Orléans [II]

  1. brigetoun dit :

    la beauté de la tour porche
    la force de ce lieu « habité »
    (j’avais oublié le beau dallage)

  2. annaj dit :

    bien quelques horizons… géopoetique réussie!

  3. pascale dit :

    Balade magnifique. Est-ce la porte sans issue qui a laissé le moine à capuche dessécher à l’extérieur, et nous faire un clin d’oeil ? Merci à vous.

  4. Alex dit :

    Quelle beauté, ce pays de Loire…

  5. Francesca dit :

    Fascinée par le dallage… et par la Loire.

  6. Un lieu où les arbres blessés sourient est forcément un endroit où il fait bon vivre !

  7. PdB dit :

    j’aime bien quand on évoque Max Jacob (il y a une table à son nom dans le bar « closerie des lilas »- eh oui, ma chère- et c’est un poète que j’aime bien) (et la Loire, quelle merveille…)

    • @ PdB : les plaques de tables ont peut-être une durée de vie plus longue que les plaques de rue dans la municipalité (qui s’est fait baiser) « tenue » par le réac photoreporté Robert Ménard…

      Une fois, entre autres, j’ai pris un café à la Closerie (ou Causerie) des lilas… à la place qu’occupait Sartre – un peu cher, le café, mais je dois pouvoir retrouver le lien, c’était en décembre 2005 !… 🙂

  8. jeandler dit :

    Magnifique, n’est-ce pas ? N’oublie pas sur ta route l’oratoire carolingien de Germigny.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :