Archives du 03/05/2015

Rencontre avec des yeux jaunes automobiles

Porsche1_DH

On n’en rencontre presque plus, des comme ça. Les routes de la nuit étaient éclairées alors de myriades de lucioles jaunes et les phares blancs, apparaissant soudain, identifiaient les voitures étrangères que l’on croisait en pensant qu’elles nous éblouissaient et qu’ils ne se gênaient vraiment pas, ces Allemands ou ces Hollandais !

Maintenant, tout le monde roule à la même enseigne. Qui vient en face (enfin, juste de l’autre côté de la voie ou de l’autoroute) ? Les phares blancs éclairent mieux, paraît-il, et on s’y est vite habitués.

La couleur jaune était pourtant plus douce, plus chaude, surtout en hiver. La pleine lune française, en double, ne voyageait pas encore à 130/km.

Mais cessons la nostalgie : Porsche (ne pas ressortir une fois de plus le passé du fondateur de la marque, le père Renault n’est pas exempt non plus, à ce compte-là) – qui s’occupe aussi, entre autres « produits dérivés », du design des disques durs externes Lacie – a su maintenir l’esthétique de sa 911 mythique : elle nous en met toujours plein la vue et plein phares.

Porsche2_DH(Paris, quai de Valmy, 10e, le 1er mai, 09:36. Cliquer pour agrandir.)

 (Kraftwerk, Autobahn)

Tagué , , , ,