Transformations considérables et tous azimuts de Paris à la veille des vacances d’été

Stal1_DH

Collée sous la voûte du métro qui survole la place de la bataille de Stalingrad (19e), cette affiche fait déjà rêver aux prochaines vacances.

La tour Eiffel a été transformée en plateforme de saut à l’élastique, l’Arc de triomphe en plongeoir (on a installé une piscine de 50 m de profondeur juste en dessous), le Sacré-Cœur en hôpital pour remplacer les urgences de l’Hôtel-Dieu, les jardins du Trocadéro en pistes de rollers et trottinettes, la grande roue de Marcel Campion en immense panier à salade, la pyramide du Louvre en obélisque et celle-ci marque l’entrée des catacombes, Paris-Plage devient plus rafraîchissant avec ses montagnes russes recouvertes de neige artificielle plutôt que du vrai sable sur les quais, la Seine est réservée aux véliplanchistes et aux windsurfers, le Grand-Palais en circuit de karts, le Petit Palais en anneau pour voitures enfantines à pédales, le canal Saint-Martin (une fois vidé et nettoyé) en autoroute pour skateboards, l’Assemblée nationale en salle de cinéma – après le succès du formidable 49-3 de Manuel Valls, reprise mercredi 24 juin du film 37°2 le matin de Jean-Jacques Beinex – la Philharmonie 1 en tremplin de ski olympique (avec neige artificielle), la Philharmonie 2 en Cité de la musique contemporaine, l’Hôtel des Invalides en Hôtel des Allongés, Notre-Dame de Paris en salle de théâtre pour comédies musicales à grand spectacle, le Stade de France en vélodrome et boulodrome municipal, l’Opéra Garnier en garnis à loyers modérés, l’Opéra Bastille en immeuble de Publicis Groupe, l’Élysée en École nationale d’administration, l’Hôtel Matignon en siège de la FNSEA, et le Centre Pompidou en « via ferrata » grâce à un partenariat avec l’entreprise italienne Fiat.

D’autres transformations considérables et tous azimuts sont en cours de réalisation afin de rénover, de manière attractive et estivale pour les touristes de toutes nationalités (mais munis de papiers d’identité), le visage de la capitale.

Stal2_DH(Paris, le 15 juin. Cliquer pour agrandir.)

(Ornette Coleman, Free)

Tagué ,

24 réflexions sur “Transformations considérables et tous azimuts de Paris à la veille des vacances d’été

  1. brigetoun dit :

    je suis distraite et je suis passee sans voir beaucoup de ces transformations ! Heureusement vous regardez mieux

  2. lanlanhue dit :

    Paris plage sous la neige ? incredible…

  3. @ lanlanhue : il n’y a plus de saisons.

  4. gballand dit :

    Comme vous ne me faites pas envie 😉

  5. Dom A. dit :

    La maison de la Radio serait — paraît-il ! vidée de ses studios pour être transformée en « mur de la mort », sous réserve du permis ad hoc (et au seul usage des métropolitains) : un moyen facile d’avoir la 3 ou 4G !

  6. jeandler dit :

    Il faut bien nous distraire de crainte d’être désœuvrés.

  7. Alex dit :

    Les réserves de pétrole s’étant épuisées, plus de voiture dans les rues rendues aux piétons, ni de bruit, mais des bicyclettes et des chevaux, les façades d’immeubles sont recouvertes de plantes grimpantes, leurs toitures terrasses transformées en potagers, et les rues désormais plantées d’arbres fruitiers.

  8. PdB dit :

    il faudrait aussi prendre en compte le fait que le CSA aurait bien besoin de quelque vacance (il en fait trop, submergé de ses propres errements et nominations) : transformons-le en piscine pour compétition en apnée, d’accord ?

  9. J’ai commencé à douter quand j’ai lu que la pyramide du Louvre allais se transformer en obélisque, que cela aurait « marqué l’entrée des catacombes »… mais pas avant !
    Tellement vraisemblable et beau était ton récit… et aussi parce que j’ai une telle admiration pour ce que la généreuse et talentueuse Marie de Paris est capable de faire…

  10. Désormière dit :

    L’offre est tellement convaincante que les habitants de l’Hérault, véhicule flambant neuf, déboulent dans l’espoir fou de découvrir de nouveaux palmiers.

  11. Francesca dit :

    Vu le ciel grisâtre de ce matin, je n’ai pas ri à ces élucubrations presque réalistes, juste souri in petto… mais bien remarqué le n° de la Kia blanche 🙂

  12. Hélas! rien, aujourd’hui, doit rester soi même, tout doit se métamorphoser, se réinventer de façon affectée, mais l’affiche conserve encore un je ne sais quoi de sincère, de vraiment authentique. Le texte aussi est très intéressant.

    • @ claudiapatuzzi : je me suis demandé :
      – pourquoi je ne l’avais jamais vue avant (sans doute qu’aucune voiture n’était arrêtée devant moi) ?
      – de quand elle pouvait dater…

  13. annaj dit :

    une chose est sûre: l’île koh Santa-louis est infestée de moskitotoutous… gare à la dengue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :