Un rai de lumière, bd Richard-Lenoir, Paris

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur)

Tagué , ,

32 réflexions sur “Un rai de lumière, bd Richard-Lenoir, Paris

  1. brigetoun dit :

    la vie, enfants, mere, velo et la compagnie
    pour saluer le jour

  2. annaj dit :

    boulevard Leblanc..alors 😉

  3. @ annaj : dialectique urbaine…

  4. N’avais pas tout de suite réalisé le rai en question. Ai dû ré-appuyer. Mes commentaires régressent, à bien considérer…

  5. lanlanhue dit :

    je n’avais pas vu non plus la première fois le rai de lumière. Ah oui… qu’est-ce donc ? Je n’ai pas dit qui …;-)

  6. @ lanlanhue : la question est posée…

  7. Les lumières de la ville.

  8. Francesca dit :

    Un léger vent devait souffler dans la cathédrale des arbres et la lumière jouer sur les petites cascades.

  9. @ Francesca : il poussait même les vélos qui n’ont pas besoin d’être électrifiés…

  10. Désormière dit :

    Le plus intéressant est que cette flèche de lumière part de votre portrait, comme un signal.

  11. @ Désormière : je ne l’avais pas remarqué… Je suis donc le petit Manitou !

  12. arlette dit :

    Signe du ciel pour indiquer????… la vie même

  13. Alex dit :

    Et même des jets d’eau et un carré de plantes sauvages préservées, sous les ombrages d’arbres heureux !
    Le rai de lumière provient traditionnellement sur les tableaux ou dans les églises du Grand Manitou, le Deus exMachina de ce bel agencement serait-il DH, comme l’indique la photo.

  14. PdB dit :

    l’irruption de ces vélocipèdes a quelque chose de cruel (vu une photo de la maire de Paris avec un casque de chantier, non de vélo : ceux-ci sont tête nue…)
    (@Désormière : le mot de Cocteau, comme il est joli hein)…

  15. @ PdB : le port du casque (à vélo) n’a pas encore été rendu obligatoire, ni le permis de conduire, ni les clignotants – et les écouteurs sur les oreilles, au mépris de tout principe de précaution, permettent de se tenir au courant des dernières innovations municipales tout en roulant même à contre-sens de la circulation automobile.

  16. Un moment d’ heureuse insouciance : un don du soleil…

  17. @ claudiapatuzzi : comme en Italie !

  18. J’aime et m’excuse
    d’avoir raté jusqu’ici la lumière
    pour rester enchaîné à l’écluse
    J’aime Richard Lenoir
    le plus lumineux canal-boulevard
    de Paris !
    J’aime sans modération
    ces scènettes croisées
    donnant plusieurs suggestions
    au cœur et à l’esprit !

  19. gballand dit :

    Voir et revoir, encore et encore, le même, avec ou sans rai, a quelque chose de fascinant…

  20. @ gballand : merci d’avoir perçu cette loi (particulière) de l’attractivité !

  21. … Y voir une hypoténuse, qui, pour une fois, serait au cercle circonscrit, un rayon…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :