« Ecuador » à quai

Ecuador_DH(cliquer pour agrandir.)

J’avais aperçu ce bateau qui était amarré (sans marée) dans le bassin de la Villette, le 6 juin, et l’image de Henri Michaux était venue immédiatement se superposer au nom inscrit dans la poupe.

Hier matin, je lisais le blog d’Anh Mat et, décidément, le poète des grands voyages – intérieurs et extérieurs – se rappelait une fois encore à ma mémoire.

Il fallait alors que je publie, repêchée dans le temps, la photo délaissée et que je disperse quelques-unes de ses autres lignes sur la coquille de neige.

(Henri Michaux, Ecuador, Souvenirs, collection « Poètes d’aujourd’hui » N°5, par René Bertelé, Pierre Seghers éditeur, 1965, pages 128-129,  texte lu par D.H.)

Tagué , ,

16 réflexions sur “« Ecuador » à quai

  1. brigetoun dit :

    mon amour de ce texte pour commencer le jour (merci de le dire si bien)

  2. @ brigetoun : un extrait seul !

  3. C’est bien, une voix sur un visage… pour ces magnifiques lignes de Michaux.

  4. On descend du bateau, on monte en vélo ;
    sinon on laisse le vélo enchaîné à la rambarde et l’on se glisse dans la poupe blanche ;
    ou alors on reste en deçà de la rambarde, incertains sur le meilleur véhicule pour sortir de la photo ;
    ou enfin on reste dans la photo, se laissant bercer par les mots de Henri Michaux.. suivant carrément les suggestions de ses voyages dans les invisibles véhicules de ses mots situés au bord de la terre ou de l’eau…

  5. Francesca dit :

    Emue. De la beauté des mots, certes mais surtout de l’émotion de ta voix…

  6. oserais-je dire que je ne connaissais pas ce texte et que l’écoute est très émouvante…

  7. Alex dit :

    Au lycée, le professeur d’espagnol passionné des poètes nous faisait voyager en Amérique latine. Les livres à l’époque ne comportaient pas de photos.
    Surtout la jungle m’intriguait.
    Eh bien, lorsque je regarde aujourd’hui les reportages télévisés, heureusement fort nombreux sur l’Amérique latine, mon imagination m’avait fait voir exactement le même chose.
    Merci Poésie.

  8. @ Alex : Federico García Lorca ne vous démentirait pas…

  9. pascale dit :

    Alliage parfait, et votre lecture… grand merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :