Aperçus/entendus (mesure pour mesure) de la Fête de la musique, le 21 juin à Paris [3/4]

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur)

[ ☛ à suivre ]

Tagué ,

17 réflexions sur “Aperçus/entendus (mesure pour mesure) de la Fête de la musique, le 21 juin à Paris [3/4]

  1. brigetoun dit :

    les fleurs se balancent, la musique aussi, elle a débouché juste un peu plus tard sur autre mesure

  2. @ brigetoun : la troisième pièce du puzzle…

  3. Francesca dit :

    Estivaux, les accessoires de vahiné !

  4. @ Francesca : vahiné des vahinés, tout est vahiné ! 🙂

  5. Dom A. dit :

    Heureux d’avoir pu échapper (à la faveur d’un placement judicieusement intermédiaire) à cet événement planétaire, car on y trouve ici condensé une sorte de quintessence (entre la tierce et la quinte) qui vaut largement tout bavardage. So : thanks ! (:)

    • @ dom.A : le point d’ironie n’existe pas sur les portées musicales mais Erik Satie savait l’utiliser dans sa musique elle-même.

      Ici, il ne s’agit que de petites notes sans prétention en passant. Bayreuth est loin et la Philharmonie 1 porte encore le chapeau.

  6. En voyant-écoutant à plusieurs reprises, on a le temps et l’envie de découvrir le lieu (peut-être le bassin de la Villette ?) et d’observer les différentes têtes… En premier plan la femme couronnée selon le style « fille des fleurs ». Dominant au centre le basque bleu… et, derrière, deux joueurs au béret.
    On écoute, on regarde, on sympathise…

  7. Alex dit :

    Que faisiez-vous au temps chaud ?
    Dit-elle à cette emprunteuse.
    – Nuit et jour à tout venant
    Je chantais, ne vous déplaise.
    – Vous chantiez ? j’en suis fort aise.
    Eh bien! dansez maintenant.

    Eh bien, comme disait notre bon La Fontaine, cet air donne envie de danser !

    • @ Alex : ce genre d’amateurisme bon enfant était plaisant, par rapport aux professionnels ayant désormais colonisé cet événement (y compris les DJ aux coins des rues nous bassinant sans retenue).

      • Alex dit :

        Vous avez tout-à-fait raison, la moitié de l’intérêt de la fête de la musique, consiste dans la découverte et l’imprévu des amateurs ! Comme pour les brocantes dites du quartier ! Faire venir des professionnels (payés) enlève tout le charme et l’humour de ces bonnes idées.

        @ Alex : on pourra peut-être bientôt imaginer des concerts payants (sous la pluie, en plein-air) 🙂 D.H.

  8. PdB dit :

    j’ai pour ma part un accord assez exact (sinon parfait) avec Dom. A (d’ailleurs, on échange vazco hein Dom. A ?) (ceci était un message personnel)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :