Regards malouins (7)

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur)

Tagué ,

27 réflexions sur “Regards malouins (7)

  1. brigetoun dit :

    la mer et les enfants infatigables
    (merveilleuse petite vidéo !)

  2. francisroyo dit :

    D’accord avec Brigitte. Merveilleux. Et ce vol suspendu à la fin…..

  3. Dire de merveilles une troisième fois de cet enchantement immortalisé c’est pas du tout banal… et j’ose le dire ! Bravo !

  4. arlette dit :

    Jeux de plage… qui s’amuse le plus ????
    Etourdissant

  5. gballand dit :

    Une boucle qui s’accorde bien au jeu des enfants et au vol des oiseaux. Mais que chasse-t-on ? 😉

  6. Toujours désolé de voir ces enfants « armés » d’une pelle, prêts à affirmer leur force, leur superiorité, leur mission assumée de mâle… Un jeu ? Seulement en apparence. (Ma petite minute philosophique du dimanche matin)

  7. @ NIcolas Bleusher : si, mais je ne sais si je les mettrai en ligne.

  8. Francesca dit :

    Ce wine fait écho, sauf erreur, à l’une des belles photos d’hier.
    Je sors d’une biographie de Daphné du Maurier, alors je vois là avec l’oeil d’Hitchcock une sorte d’attaque sauvage des enfants contre les ombres des oiseaux…
    Comme Nicolas, je m’interroge sur cette horde de petits Huns déchaînés et une mère met prudemment sa fillette à l’abri d’un malencontreux coup de pelle.

  9. @ Francesca : « horde de petits Huns déchaînés »… tu y vas un peu fort, non ? Tu préfères les nains de jardin figés sur la pelouse d’un propriétaire avec panneau sur la grille de sa baraque : « Attention chien méchant » ?
    Les jeux de plage et la liberté qu’ils créent restent des souvenirs que l’on revisite en passant…
    Daphné du Maurier (j’adore sa photo sépia sur Wikipédia) : Hitchcock avait souvent l’art de choisir de belles lectures. 🙂

    • Calypso dit :

      @ D.H. : Mais il n’a hélas pu connaître « La Poupée » (« The Doll ») disponible depuis quelque temps chez Albin Michel. Jeune femme et automate, thème déjà abordé sur Métronomiques… Un titre pour ce wine joyeusement estival : « la danse de la vie »…

    • Francesca dit :

      Oui, j’exagérais ! J’ai été moi-même une enfant très extériorisée, grimpeuse d’arbres et coureuse de plages…mais je n’ai pu m’empêcher d’évoquer Les oiseaux d’Alfred !
      Merci du lien sur cette belle photo d’une Daphné crantée à la mode de l’époque, la moue déjà fière et rebelle…

      @ Francesca : li y a aussi de l’humour (noir) chez Alfred ! 🙂 D.H.

  10. lanlanhue dit :

    j’aimerais partir voyager sur leurs ailes, je vois bien où est la plage 😉

  11. Alex dit :

    Beau goéland, tu t’envoles avec mon coeur et mes yeux.

  12. Ah, pouvoir être enfants dans une plage infinie entourées de goélands !

  13. Très émue par vos images, réveil surprise d’un souvenir d’enfance. Même cadre, même lumière, mêmes couleurs. Dernier regard de fillette pour Saint-Malo avant la fin des vacances et le retour dans le Nord, il y a 35 ans. Lieu pas revu depuis. Merci.

  14. @ Blandine Aubin : les souvenirs se ramassent à la pelle (de plage aussi)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :