Archives du 14/07/2015

Regards malouins (9)

Sur l’île Du Guesclin (près de Saint-Coulomb) se déroule le festival Classique sur le Roc, du 11 au 14 juillet.

Samedi dernier, avant 20 heures 30, on traverse à pied sec (sur le programme, la marée basse est indiquée en bleu clair, la marée haute en bleu foncé) en direction de l’ancienne maison habitée par Léo Ferré et perchée, dans ses fortifications, au sommet de l’îlot rocheux.

Le salon contient environ cinquante personnes et une quarantaine d’autres devront rester dehors pour écouter, à travers les fenêtres ouvertes, La Jeune fille et la mort de Franz Schubert, pièce jouée par le Quatuor Parva : Charlotte Maclet (premier violon), Gaëlle-Anne Michel (violon), Elisa Bogdanova (alto), Corentin Chassard (violoncelle).

Dès les premières notes, c’est le saisissement, le ravissement, l’enchantement. Les quatre interprètes, à deux mètres de nous, plongent dans la musique, la vivent, échangent des regards, des sourires, des inquiétudes feintes ou non, ils nous transportent avec elle dans une véritable furia calmée par des plages – là, en effet – de repos (éternel) insensées, inouïes.

L’œuvre de Schubert semble devoir ne jamais s’arrêter, sauf dans son aboutissement étourdissant, fatal, suspendu un instant dans le silence de la mer.

Après le concert sublime, le soleil se couche lentement à l’horizon et se noie en douceur au large. Il est temps de reprendre la route, inutile de brancher France Musique dans la voiture, on garde gravée en soi l’impalpable beauté exprimée avec force, lyrisme et tendresse, ce soir merveilleux de juillet.

Dug1_DH

Dug2_DH

Dug3_DH

Dug4_DH

Dug5_DH

Dug6_DH(Corentin Chassard, également directeur artistique du festival.)

Dug7_DH

Dug8_DH

Dug9_DH

Dug10_DH

Dug11_DH

Dug12_DH

Dug13_DH

Dug14_DH(Cliquer sur les photos pour les agrandir.)

(Franz Schubert, La Jeune fille et la mort, quatuor à cordes N°14 D. 810 en ré mineur, 2ème mouvement, The Juilliard String Quartet.)

[ ☛ FIN ]

Tagué , , , , , , , , ,