« La Isla Minima », un film noir vu à l’ombre (fraîche)

Quoi de plus agréable que d’aller au cinéma, par ce temps caniculaire de retour, et de s’asseoir à l’ombre (fraîche) dans la magnifique salle Youssef Chahine du Louxor (Paris, boulevard de Magenta, 10e) et de se laisser embarquer dans un polar espagnol, La Isla Minima, qui nous fait découvrir par ailleurs une partie de l’Andalousie et les rives du Guadalquivir, et nous rappelle un pan de l’histoire politique de ce pays, celle dite de la « transition démocratique » installée, après la mort de Franco le 20 novembre 1975, jusqu’en 1982.

La beauté de la photo (les vues aériennes font penser à certains tableaux modernes), le jeu impeccable des acteurs, le scénario mijoté aux petits oignons ibériques et la mise en scène sans concessions d’Alberto Rodriguez aboutissent à un film étonnant, qui dépayse par rapport à beaucoup de polars américains ou français, qui introduit la politique dans le déroulement de l’intrigue et manifeste une grande subtilité dans son approche du genre.

Quand je sors de la salle, la chaleur étreint comme en traversant, tout à l’heure, ces marécages sur l’écran qui ressemblent aux étranges bayous représentés par Bertrand Tavernier dans son film marquant de 1999.

Le noir est devenu un soleil de plomb, soudain percé de quelques goutteletes d’eau aventureuses.

Isla1_DH

Isla2_DH(à rajouter dans la collection de Martine Sonnet ?)

Isla3_DH

Isla4_DH

Isla5_DH

Palestine_DH

Isla6_DH

Isla7_DH

Isla8_DH(Toutes les photos sont agrandissables.)

Tagué , , , , , ,

20 réflexions sur “« La Isla Minima », un film noir vu à l’ombre (fraîche)

  1. brigetoun dit :

    beauté des photos caniculaires
    pour le film, faudrait que je le vois comme vous en donnez envie pour savoir si plaisir identique

  2. gballand dit :

    J’y cours, surtout si on peut avoir de la fraîcheur 😉

  3. pascale dit :

    Donne très envie d’y aller voir … beaucoup aimé aussi le « Jonas –Nas ! »

  4. Francesca dit :

    Merci pour ces photos. Et je cours au MK2 Gambetta, c’est à côté !

    • @ Francesca : avis (après visionnage) demandé !

      • Francesca dit :

        Ah oui alors, petite île, grand polar ! J’ai tout aimé, le contexte de post dictature franquiste, le suspens d’enfer, le survol spectaculaire de la plaine du Guadalquivir, les plans chocs qu font dresser le poil, l’accent andalou des locaux, la musique et ces deux flics de « background » opposés qui évoluent jusqu’à la toute fin…
        On peut bien lire a posteriori le petit article vénéneux des Cahiers du cinéma qui dézingue le film en page 54, on s’en contrefiche !

        @ Francesca : merci pour cet avis (j’avais oublié de mentionner la musique qui joue aussi son rôle inquiétant)… Quant aux Cahiers, je lirai l’article quand mon fils me prêtera son exemplaire ! D.H.

  5. Dom A. dit :

    « Louxor, j’adore », comme chantait naguère un poète dada (mais c’était sans doute sous la chaleur des tropiques).

  6. Alex dit :

    Trouver la clim – c’est pas d’la frime – mais c’est sublime.

  7. PdB dit :

    (aujourd’hui cesse le carême des musulmans (tous en robes brillantes toutes en atours scintillants : fête ?) le type qui traverse, en habits bleus, devant cette brasserie (abjecte) semble tout à fait raccord avec aujourd’hui (un peu en avance…) on pense au livre « Les Soldats de Salamine » (Javier Cercas) en lisant ton compte rendu : on ira voir, certainement (merci)

  8. Arlette dit :

    J’aime les errances dans les rues …et les com

  9. Arlette dit :

    Aime

  10. aldoror dit :

    Jolie salle, que je ne connaissais pas – mais je ne suis pas une référence …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :