À côté de Roubaix (Nord) : visite de la Villa Cavrois construite par Robert Mallet-Stevens [2/2]

Une demeure_DH(Robert Mallet-Stevens, éditions Jean-Michel Place, avril 2005, livre acheté le même mois.)

Demeure1_DH

Demeure2_DH

Demeure3_DH(cliquer ou toucher les scans pour agrandir et lire sans difficulté.)

Cavrois10_DH(Chambre « témoin » avant la restauration)

Cavrois11_DH(Chambre des parents)

Cavrois12_DH(Boudoir)

Cavrois13_DH(La piscine)

Cavrois14_DH(La piscine sous un autre angle)

Cavrois15_DH(Sur une terrasse)

Cavrois16_DH(Un des plongeoirs, à ne pas utiliser faute de profondeur)

Cavrois17_DH(Le parc)

Cavrois18_DH(Le miroir d’eau)

== Toutes les photos sont agrandissables ==

(Duke Ellington, The Mooche)

[ ☛FIN ]

Tagué , ,

25 réflexions sur “À côté de Roubaix (Nord) : visite de la Villa Cavrois construite par Robert Mallet-Stevens [2/2]

  1. Dom A. dit :

    Quand Cavrois est
    Quand Cavrois est

    La Savoye s’en
    La Savoye s’en
    Va

  2. Quel travail !
    Mais le résultat en valait la peine..
    J’aime vos reflets !

    • @ mchristinegrimard : merci !
      Une œuvre d’art gigantesque (il est vrai qu’il fallait loger sept enfants, plus « les maîtres » et les domestiques…) qui frappe par sa conception.
      Je ne sais pas si on oserait encore bâtir de telles maisons individuelles ! Il est vrai que l’industrie textile a filé depuis…

  3. brigetoun dit :

    simplicité, très, très, luxueuse
    et harmonie…
    peut être un petit défaut qui vient de cette harmonie, pour les habitants une obligation de gommer leurs petites poussées de fantaisies

  4. Arlette dit :

    Miroir d’eau … magnifique cette froideur trop  » clean » a tant surpris au temps des styles fouillis- simili- quelque chose
    Grande modernité et surtout grands moyens

    • @ Arlette : finalement, c’est l’association créée pour la sauvegarde du bâtiment qui a réussi (le livre cité ici, édité en 2005, et repris à partir d’un article de Mallet-Stevens dans une revue d’art, ne parle évidemment pas de l’inauguration qui aura lieu… dix ans plus tard !).

  5. Alex dit :

    Bonne idée, les volets électriques – j’espère que la piscine est chauffée – on peut vivre presque en autarcie dans la propriété, les fruits et légumes venant du jardin – il ne reste plus qu’à être heureux, au milieu des œuvres d’art.

  6. Alex dit :

    Adrien Proust, 1834-1903, le père de Marcel Proust, médecin professeur émérite spécialiste de l’hygiène, par ses conférences célèbres très courues dans le monde entier, démontrait que l’hygiène pouvait éradiquer presque toutes les maladies.
    D’où est née la passion du sport et de la vie au grand air.

  7. Sorcière dit :

    Etrange, la photo de couverture.
    Une demeure enfermée dans les ondes de forme d’une pyramide. Un rêve de modèle de développement durable avant l’heure ?

    • @ Sorcière : ma réponse s’est perdue dans les sables du temps…
      Il s’agit d’un dessin où l’aspect « pyramidal » tend à prouver (ou, si j’ose, à Prouvé ?) que la connaissance des œuvres antiques – ce qui n’est plus le cas, hélas, à Palmyre pour les obscurantistes – permet d’échafauder les rêves immémoriaux…

  8. Époustouflant dessin d’architecte où s’inscrit la demeure « cosmique » 1934 !

  9. La dernière photo avec l’image réfléchie dans l’eau et le grand ciel blanc au dessus, c’est drôle et, dans le même temps, magnifique… Merci pour cette découverte, Dominique !

  10. annaj dit :

    si belle qu’elle en devint musée… (comme pour tant de choses: une mort sous vitrine pour leur conserver leur essence). très intéressant bien sûr

  11. hVerdier dit :

    entrée de la propriété, entrée dans la modernité
    la position des fauteuils dans la chambre des parents laisse rêveur (;

    • @ hVerdier : elle ne correspond pas à la photo dans le livre de E. M.-S. : mais le mobilier d’origine a été dispersé, retrouvé parfois dans des salles des ventes, et pas remis au même emplacement…

      C’était peut-être pour regarder en face « la scène primitive ».

  12. […] à l’âge de 27 ans, pour le relire au bord d’une piscine (non, ce n’était pas celle de la Villa Cavrois construite par Robert Mallet-Stevens !) : les pages en gardent le souvenir, elles sont désormais […]

  13. Francesca dit :

    Passionnant récit de ces deux jours ! Merci d’avoir fait découvrir ce lieu. Tout y est étonnant mais beaucoup trop froid, si pensé, si technique. Seule me fascine l’idée poétique de la pièce en terrasse à fenêtre circulaire où le soleil – quand il y en a – …peut pénétrer à toute heure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :