Sur les quais (plan parisien)

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur)

Hier après-midi à Paris : beau temps et vent de force faible, très belle expo Osiris à l’Institut du monde arabe puis spectacle des autobus à plateforme des années trente ressortis pour la journée du Patrimoine.

Osiris1_DH

autobus plateforme 20.9.15_DH(photos agrandissables, prises à Paris.)

Tagué , , , , ,

20 réflexions sur “Sur les quais (plan parisien)

  1. brigetoun dit :

    miam l’autobus à plateforme, le vent du printemps (bon de l’automne là), notre jeunesse et Paris !
    ils n’avaient tout de même pas remis en place les poteaux distributeurs de tickets d’attente?

  2. @ brigetoun : en tout cas ces autobus s’intégraient fort bien dans la circulation et leurs plateformes avaient du succès grâce à la météo !

  3. arlette dit :

    Comme dans un vieux film où sur la plate forme les signes d’adieu à celui qui reste en rade !!!

  4. nanamarton dit :

    Le Paris qu’on aime :
    quiétude des quais, les cyclistes travaillent leurs quadriceps, dépassant quantités de quadrupèdes en quête d’exercice (stylé).
    ailleurs, quatre ou cinq quidam font le tour du quartier en bus plus que quinquagénaire.

    merci pour cet hommage à Raymond !
    mais quel dommage qu’aucun quatuor ou quintette n’accompagne ces images…

    • @ nanamarton : rajouter du Django Rheinhardt (Minor Swing ?) aurait été un peu redondant, mais j’ai vu un guitariste jouer dans l’un de ces bus, c’était peut-être lui ?…

  5. Désormière dit :

    L’autobus du Patrimoine a raflé tous les clients en terrasse.

  6. Francesca dit :

    Dommage, en restant chez moi j’ai manqué les bus à plateforme que j’aimais tant…

    • @ Francesca : il te suffira d’attendre un an…
      ou de relire certains Exercices de style ! 🙂

      • Francesca dit :

        Sais-tu qui est l’illustrateur de l’article de Mathieu Goux sur les Exercices de style ? Le bus à l’impériale est parfait !

        @ Francesca : hélas non, mais tu pourrais poser la question à l’auteur dans sa rubrique « commentaires »… D.H.

  7. Alex dit :

    L’autobus à plateforme paraissait indissociable de Paris… Tristesse et mécontentement des Parisiens quand il a disparu…
    Je le prenais chaque jour pour aller au lycée, et la plateforme était toujours complète, l’employé de la RATP qui timbrait les tickets – et non le chauffeur – devait repousser les usagers à l’intérieur, qui maugréaient !

    • @ Alex : on pourrait créer des emplois en remettant un deuxième employé dans les bus modernes…

      • Alex dit :

        Oui, encore un emploi disparu – et pas besoin de diplômes !

        @ Alex : ce qui est amusant, c’est qu’hier il y avait bien, sur la plateforme de chacun de ces bus rétro, un contrôleur avec casquette (j’ignore s’ils étaient rémunérés !). D.H.

  8. Alex dit :

    Une des ambitions des petits garçons de l’époque, était de travailler plus tard à la RATP, dans l’autobus à plateforme, pour tirer sur la chaîne – laquelle activait une clochette – pour signaler au conducteur que le bus pouvait démarrer lorsque tout le monde était monté à l’arrêt.
    (Et certains couraient en marche pour l’attraper… une attraction et un événement de plus !)

  9. PdB dit :

    les coureurs à pieds dans Paris, moi j’adore ça (et quand ils sont tatoués, ils sont encore plus adorables) (jte parle même pas des velibistes)

  10. gballand dit :

    Un Paris qu’on aimerait voir ainsi tous les jours de la semaine 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :