Oui, un Pharaon naquit un jour à Bailleul (Nord)

Le ciel étendait sa nappe du dimanche qui n’était pas à carreaux rouges et blancs. Les randonneurs en Harley-Davidson s’en donnaient à cœur joie. J’aperçus de loin cette splendide voiture ancienne avec une femme à son volant. Ici, on ne pratiquait pas la journée sans autos.

Sur la place du général De Gaulle, le panneau d’information électronique de la ville (qui cache parfois la vue du beffroi), rappelait la mémoire d’un Pharaon qui naquit un jour à Bailleul (Nord).

Les époques pouvaient se télescoper dans un désordre dominical : le thermomètre de la météo marquait beau fixe, comme en Égypte sûrement aussi.

Pharaon1_DH

Pharaon2_DH

Pharaon3_DH

Pharaon4_DH

Pharaon5_DH

Pharaon6_DH

Pharaon7_DH

Pharaon8_DH(Ces photos du 27/9 peuvent toutes être agrandies.)

(Pharoah Sanders, Thembi)

Tagué , , , ,

25 réflexions sur “Oui, un Pharaon naquit un jour à Bailleul (Nord)

  1. nanamarton dit :

    « Pharaon de Winter est le troisième de douze enfants. »
    On aimerait connaître le prénom des onze autres…

  2. @ nanamarton : c’est simple, ils sont tous disséminés ici (Khéops, Képhren, Minos, Pépi I, Pépi II…), il faut chercher un peu !

  3. lanlanhue dit :

    Inépuisable Bailleul

  4. brigetoun dit :

    et peut être même Tiyi ou Nefertiti

  5. Dom A. dit :

    Les bottes lacées en cuir rouge s’accordent très bien avec la dentelle

  6. anna dit :

    de Winter c’est pas mal non plus comme pays pour un pharaon… (on y élève des pyramides pain de sucre et des cervins en crème glacée?)

  7. Merci pour le saxophone qui réveille ce lundi, où le ciel est moins bleu…
    Tiens, il me faudrait des nouvelles bottes !

  8. pascale dit :

    Croisé Sésotris lll à Lille l’hiver dernier, au Palais des Beaux Arts! Très belle exposition. Votre présentation donne très envie d’aller renconter Osiris … ressuscité.

  9. arlette dit :

    Pour rester dans l’ambiance ..un pharaon en bottes rouges très ..smart

  10. Alex dit :

    Vie extraordinaire d’un enfant du pays, Pharaon de Winter, artiste peintre, et de son fils Zéphyr, qui ferait un excellent sujet de film. Merci, DH, de nous faire découvrir Bailleul qui s’amuse, avec son arrière plan de la grande guerre.
    Cette nuit, vu l’éclipse, mais pas la lune rousse…

  11. @ Alex : Bruno Dumont, lui aussi « enfant du pays », avait fait allusion à ce peintre dans son deuxième film « L’Humanité » (1999).

    (P.S. : Pour la lune rousse, c’était le moment de réécouter Charles Trenet
    …)

  12. Francesca dit :

    C’est fou ce que tes articles nous apprennent ! Je ne « connaissais » qu’un de Winter, chez Daphné du Maurier et, jusqu’alors, je pensais que le saxophoniste s’appelait Farell.

    Quant à cette nuit, le ciel était dégagé mais, s’il s’y passait quelque chose, c’était derrière les immeubles qui me cachaient la lune… J’ai réécouté « Champagne » d’Higelin :
    « La nuit promet d’être belle
    Car voici qu’au fond du ciel
    Apparaît la lune rousse… »

  13. @ Francesca : Farewell Pharoah…
    Mais Higelin, oui, je n’y avais pas pensé !!!

  14. Alex dit :

    « Nihil obstat » à ce que le Pharaon, réveillé par notre intérêt pour l’Egypte, saute sur la bécane et parte faire une virée en moto.
    Capables de tout, ces Pharaons.
    Ils m’obsèdent aussi, cher DH, depuis que vous nous avez emmenés farfouiller dans les greniers de la réminiscence,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :