Hypothèse à l’arrêt

Hypothèse à l’arrêt

au carré de l’hypoténuse

rayons de soleil motocycliste

surmontés du guidon incertain

de l’énigmatique Lawrence d’Arabie

et sa mortelle Brough Superior SS 100

le 19 mai 1935

ici un inconnu abandonne imprudemment

une Royal Enfield revenante du passé

près de la statue de la République

les dunes se dressent à l’horizon

mais si regardez bien là-bas

ces sables mouvants

ondulants

léchés par la mer absente

ces pyramides de grains séchés

autres réserves pour les vivantes saisons

innombrables greniers de survie à l’ombre

puisque les tombes sont forcément enfouies profond

nous ouvrons des sarcophages de mémoire

en bandelettes serrées avec habileté

dans l’embaumement du temps

le simoun impitoyable

siffle

et vrille sans nulle pitié les oreilles ainsi percées

comme les acouphènes éventés indéfiniment

des chameaux marchent à pas comptés

au hasard des rues d’un dimanche

sans la moindre voiture lit-on

les palmiers se prosternent

vert piquant le bleu Klein

aimer cette femme

brune

trop belle fraîche et inaccessible oasis

avec sous le bras le livre culte d’Isis

hiéroglyphes merveilleux tracés

dans le silence de l’étendue

parsemée et perlée de tant

d’oiseaux si intelligents

survolant l’abstraction

dessinés ou gravés

de profil d’aigle

des servantes laissent voir leurs seins nus

et défilent oui voluptueusement

sur les marches de marbre

offrandes se multipliant

mais les prières fusent

les vœux ne sont pas

tous très pieux

nul nuage

dans le ciel

aucun présage

d’un court passage

une flûte joue au loin

l’extrême de la mélopée

qui s’enroule telle un serpent

autour de notre gorge assoiffée

ou bien il s’agit d’une écharpe de lin

Nil obstat

Royal Enfield 25.9.15_DH(photo prise le 25 septembre à Paris. Cliquer pour agrandir.)

(Yusef Lateef, The Golden Flute)

Tagué , , , , , ,

22 réflexions sur “Hypothèse à l’arrêt

  1. Merci pour ces mots ondulants au son de cette flûte d’or sous les vents du désert…

  2. @ mchristinegrimard : parfois un simple nom déclenche (ou fait démarrer) l’imagination. Merci pour votre visite à l’aube !

  3. brigetoun dit :

    superbe – nous entraîne dans la dérive (et je reste pour écouter)

  4. anna dit :

    errance d’Arabie , et un souffle fort entre les colonnes du texte

  5. Effectivement, la place et la statue de la République ont quelque chose de hyper-géometrique et bidimensional, ainsi qu’une arrière-pensée de tombeau à l’égyptienne… Mais notre idée de mémoire républicaine est beaucoup moins claustrophobe… D’ailleurs, avec une moto comme ça nous pouvons toujours fuir à l’anglaise !

  6. @ biscarrosse : on croirait qu’elle est mise à disposition (la moto) pour qui voudrait faire une balade… mais elle n’est pas amphibie pour aller jusqu’au Royaume-Uni !

  7. pascale dit :

    Superbe Nil d’aigle … c’est oudjat ?

  8. arlette dit :

    Plongeon dans ce mystère « Disparaître » cette lecture me revient en mémoire (Poivre d’Arvor;; Olivier) Belle digression
    Merci du partage simplement brillant comme un mirage !!!!

  9. Alex dit :

    « Nihil obstat » à ce que le Pharaon, réveillé par notre intérêt pour l’Egypte, saute sur la bécane et parte faire une virée en moto.
    Capables de tout, ces Pharaons.
    Ils m’obsèdent aussi, cher DH, depuis que vous nous avez emmenés farfouiller dans les greniers de la réminiscence.

  10. PdB dit :

    un monocylindre de 500 cm3 qui démarre au kick, bonjour les mollets…!

  11. Francesca dit :

    Hâte de revenir chez moi lire et écouter, même si ton poème prend une forme inédite intéressante imposée par le terrain limité de mon mobile…

  12. Harlon dit :

    Le monde est petite, mais pas trop petit for un vie grandiose. Peace Harlon

  13. Francesca dit :

    Parfaite adéquation poème-musique… C’est beau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :