Ballet moderne (à Évry)

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur)

Un Vine pris hier après-midi, par désœuvrement, à Évry, où la construction et la finition des immeubles qui font face à la fac progressent.

J’aime ces deux grues insensibles au vent froid (je pense aux grutiers perchés tout en haut, après avoir grimpé les échelles, tôt le matin, qui ne sont pas vraiment de salaires) et qui tournent selon des ordres mystérieux, et acheminent des matériaux indispensables sans doute.

Vu des types qui installaient les balcons à barreaux donnant sur le vide : pourtant, la ressource intellectuelle est juste de l’autre côté.

Ceci n’est donc qu’une image mobile (1) – Jean-Luc Godard est toujours vivant – et ça peut grincer et n’être qu’un aperçu de six secondes, quelle importance ?

_________

(1) Entendu hier soir avec plaisir, vers 18 heures 20, dans ma voiture prise dans les bouchons du périphérique, André Gunthert sur France Culture.

Tagué , , ,

20 réflexions sur “Ballet moderne (à Évry)

  1. brigetoun dit :

    mais en six secondes on sent les grutiers perdus dans le ciel mouvant où tournent

  2. gballand dit :

    Ce mouvement a un effet calmant. Juste ce qui me fallait en cette matinée où je me sens déjà énervée 😉

  3. Hv dit :

    La bande son fonctionne aussi très bien

  4. @ Hv : et pourtant sans perche !

  5. nanamarton dit :

    Après Benjamin Millepied, Dominique Millegrue 🙂 !

  6. Alex dit :

    Perchée sur ses hauts talons, une grue incongrue toise le grutier.
    Au grand dam de ces dames, n’est pas grue de la rue qui veut !

  7. @ Alex : je l’entendais bien (et la voyais) ainsi !

  8. Voilà bien un métier de haut-vol que je n’aurais jamais pu faire !

  9. @ mchristinegrimard : Je me suis demandé si on faisait passer aux futurs grutiers des tests sur le vertige, la sensation de claustrophobie, le tournoiement dans les airs, etc.

    Ce n’est sûrement pas facile de « conduire » de tels engins !

    (Merci pour votre commentaire !)

  10. Francesca dit :

    Le grutier fait apparemment « Bande à part » dans le ciel, seul et libre mais il est en fait lié à ceux qui attendent au sol la bonne réalisation de ses manoeuvres subtiles.
    Il me semble en entendre un lui crier quelque chose, ou peut-être est-ce lui qui « Ohoh » annonce l’arrivée de la chaîne d’arrimage…

  11. @ Francesca : oui, ce sont les ouvriers « au sol » qui s’interpellent. Le grutier est chargé d’une lourde responsabilité….

  12. Aunryz dit :

    J’adore cette séquence de percussions
    l’écouter en boucle donne …des idées
    Quant aux baguettes de ce virtuel tambour&+
    ces fées tranquilles
    ont un &fée très apaisant

    • @ Aunryz : la « boucle » déroule un effet hypnotisant (comme la musique répétitive), c’est que j’aime dans le Vine, qui, en outre, est facile à faire et à mettre en ligne instantanément, contrairement à une vidéo sur YouTube.

      Merci pour le commentaire « féérique » !

  13. Quelle étrange coïncidence ! l’autre jour, dans le métro, moi aussi j’ai vu une grue gigantesque suspendue dans le ciel comme un monstre agressif et je l’ai photographiée… mais je n’ai pas ton don de la voir en musique ni ton talent avec les vidéos !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :