Pol(c)ar nordique — 1 —

Polcar1_DH

Quand elle a pris le tuyau entre ses mains fines, elle a imaginé qu’il s’agissait peut-être d’un film : le jour commençait à baisser, et elle se demandait pourquoi Jean-Marc lui avait filé les clés de la voiture en exigeant de la laver à fond (la caisse).

Maintenant, il fallait tout faire par soi-même : remplir sa voiture d’essence ou de gaz-oil (avec les mains qui gardaient, faute de gants, l’odeur pendant tout le trajet), remplir son chariot au super-marché et passer devant une caisse-robot, mettre son ticket avec sa carte bancaire au péage de l’autoroute, retirer de l’argent dans un distributeur automatique sans obtenir le sourire de la machine, peser soi-même ses lettres à la Poste et coller ces affreuses étiquettes qui remplacent les timbres que l’on aimait lécher, parler à des « services clients » en épelant des numéros 1, 2, 3, 4, 5… et entendre finalement que « par suite d’un grand nombre d’appels, nous ne pouvons donner suite à votre demande… veuillez consulter notre site ! », etc.

L’eau se précipitait dans le serpent de plastique et arrosait la voiture comme sa figure : elle aurait dû enfiler des bottes et une combinaison imperméable. Quand elle dirigea le jet sur le toit, elle remarqua alors que celui-ci était enfoncé au milieu et qu’il était recouvert comme par des traces de peinture rouge. Elle comprit que quelque chose avait eu lieu, et que Jean-Marc ne lui en avait pas soufflé mot.

Malgré tous ses efforts, la couleur sang ne partait pas sous la douche. Elle remonta dans sa voiture, personne ne l’avait sûrement aperçue depuis le parking d’Intermarché à Bailleul.

Elle démarra et prit la direction de Dunkerque : là-bas, les paquets d’embruns effaceraient sans doute ces tourments imprévus.

Polcar2_DH(Bailleul, Nord, le 16 octobre. Cliquer pour agrandir.)

(Miles Davis, It Never Entered My Mind)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , ,

25 réflexions sur “Pol(c)ar nordique — 1 —

  1. Alex dit :

    Cela m’amuse de laver la voiture, si possible un jour de pluie, pour achever d’enlever les traces de savon sur le pare brise.
    Oui, tous nos actes passent maintenant à travers une machine, on peut même faire des gosses sans acte sexuel…

  2. brigetoun dit :

    et si, en outre, on se retrouve tachés de sang….
    (et puis se dire que tant de gens sans emploi aimeraient bien remplir votre réservoir, encaisser vos achats, peser votre courrier et dire merci même mécaniquement)

  3. @ brigetoun : oui, je regrette les pompistes (ou alors qu’on nous donne des gants systématiquement), quand on pouvait se faire « servir » et donner un pourboire : dans les McDo, on fait le boulot d’un serveur sans en avoir quelques menues pièces de monnaie en retour…. (heureusement, il y a des années, les enfants ayant dépassé l’âge, que je n’y ai pas mis les pieds).

    • Calypso dit :

      @ D.H. : Tout fout le camp ! :-))

      • @ Calypso : le progrès a quand même apporté Internet, entre autres… 🙂

      • Calypso dit :

        @ D.H. : C’est vrai, d’ailleurs chacun peut constater quotidiennement, pour peu qu’il s’intéresse à l’actualité, combien Internet contribue désormais, et pour trois fois rien, au bonheur de l’humanité dans toutes les parties du monde. Encore quelques progrès du genre et le paradis sur terre on y sera enfin.

        @ Calypso : il permet au moins de « naviguer » (comme votre pseudo l’indique)… D.H.

  4. Alain Lecomte dit :

    Ça part bien! On attend la suite avec impatience!

  5. Alex dit :

    @ brigetoun : on omet aussi de nous dire le prix de toutes ces machines, qui coûtent cher, et qu’il faut bientôt remplacer par une plus perfectionnée !
    Dans mon enfance, il y avait des petites marchandes de fleurs au coin des rues de Paris, et devant l’Opéra, c’étaient les marchandes de violettes…

  6. Oui, que s’est il passé, pourquoi cette cabosse dans le toit et ce sang..? Vite, la suite!!!! Très beau post Dominique!!

  7. anna dit :

    tout faire et même son cinéma….

  8. MyoPaname dit :

    Et voilà que l’on envoie des sourires à des machines…
    L’histoire ne dit pas si la machine à des yeux pour identifier cette tache…? Et maintenant je finis forcément par penser qu’un truc insencé est tombé du 5è étage de je ne sais où … incroyable galère ou pas 😉

  9. PdB dit :

    c’est une volkswagen que Jean-Marc a bousillé ? Retour au garage obligatoire..!

  10. Sorcière dit :

    Il n’est pas un peu macho le Jean-Marc ? rire
    A moins que Madame …
    Toutes les formes de « caisse » défilent dans ce polar. Un casse et une mallette de billets maculés d’encre rouge indélébile ont atterri sur le toit, non ?
    Encore une fois de jolies formes en obus 😉

  11. La machine et la communication digitale et humaine face à face !!

  12. Arlette dit :

    Aventure surréaliste au coin de la rue … il souffle un air mauvais de vengeance froide
    La pire …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :